Fermer

Fibre optique: le Cameroun et le Brésil interconnectés

Mise à jour le 08/09/2018 à 10h45 Publié le 08/09/2018 à 09h16 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Economie
câble sous marin internet fibre optique
© Copyright : DR

#Autres pays : Le chantier de pose du câble sous-marin à fibre optique reliant la ville camerounaise de Kribi à la ville brésilienne de Fortaleza est achevé. Cette infrastructure va permettre de connecter le Cameroun et l’Afrique centrale au reste du monde.

Ça y est! Le Cameroun et le Brésil sont désormais interconnectés. Le 5 septembre 2018, la société chinoise Huawei marine networks a annoncé, dans un communiqué, la fin des travaux de pose du câble sous-marin à fibre optique reliant la ville camerounaise de Kribi à la ville brésilienne de Fortaleza.

Ce câble, baptisé South atlantic inter link (SAIL), porte sur un linéaire de 6.000 kilomètres, avec une capacité de 32 térabits par secondes.  «Le système de câble SAIL répond à la demande de trafic des marchés émergents, et ouvre également un nouveau chemin entre l'Afrique et l'Amérique du nord, l'Europe et l'Amérique du sud», indique la société Huawei marine networks.


LIRE AUSSI: Vitesse de l’internet: Top 5 des connexions les plus rapides d’Afrique


Ce câble devrait être opérationnel dès la mi-septembre 2018, selon l’annonce faite  en février dernier par le directeur général de la Cameroon telecommunications (Camtel), l’opérateur public de téléphonie au Cameroun. «Le 15 septembre 2018 au plus tard, nous allons exploiter cet important projet», avait notamment déclaré David Nkoto Emane, en marge du Mobile world congress (MWC) tenu du 26 février au 1er mars dernier à Barcelone, en Espagne.

Le câble SAIL va donc permettre à Camtel «d’avoir un déploiement dans les data center, un déploiement dans l’installation des centres d’appel, un déploiement dans l’hébergement des applications de premier rang qui s’appuient sur le levier infrastructurel, un déploiement dans les ports de système en satellites sécurisés par un haut débit».


LIRE AUSSI: L’ADIE va mettre 2.500 km de fibre optique sur la dorsale cette année


Il devra également doter le Cameroun et la sous-région Afrique centrale d’un système de transmission internationale de nouvelle génération reliant le Cameroun par une voie directe à l’Amérique, apprend-on. Les travaux de déploiement de ce câble sous-marin ont été lancés en 2016, suite à une convention de partenariat signée le 14 octobre 2015 entre Camtel et l’opérateur chinois China Unicom. Le coût total des travaux est évalué à près de 280 milliards de francs CFA.  
Le 08/09/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell