Fermer

Ecobank a obtenu un prêt syndiqué de 200 millions de dollars

Publié le 20/11/2018 à 17h17 Par Kofi Gabriel

#Economie
Ecobank
© Copyright : DR

#Autres pays : Ecobank transnational incorporated (ETI) a finalisé un emprunt syndiqué de 200 millions de dollars. Ce prêt dont Deutsche Bank a été l’arrangeur entre dans le cadre de la diversification des sources de financement du groupe, et devrait surtout servir à rembourser une partie de la dette de la banque.

Ecobank Transnational Incorporated vient d’annoncer la finalisation d’un emprunt syndiqué de 200 millions de dollars.

Créée et basée à Lomé, au Togo, Ecobank Transnational Incorporated est la maison-mère du Groupe Ecobank, une banque universelle panafricaine présente dans 36 pays africains. Le groupe est également présent en France, et détient  des bureaux de représentation à Dubaï, à Londres et à Pékin.

Lancé par le groupe, ce tout dernier prêt a été souscrit pour un montant de 268,5 millions de dollars. Cette situation a poussé l’émetteur à demander à Deutsche Bank, l’arrangeur de l’opération, de faire passer le montant de l’émission de 150 à 200 millions de dollars.

«Ce financement vient en appui de l’objectif d’ETI de maintenir une base de financement diversifiée et un accès solide au marché», souligne un communiqué de la banque.

Cet emprunt, qui devra être remboursé en novembre 2019, illustre les besoins de financements pressants de l'institution, qui doit actuellement faire face à des charges d’exploitation élevées, en dépit des efforts de rationalisation du management du groupe.


LIRE AUSSI: Ecobank: une crise qui risque de bouleverser l’actionnariat


Si aucun détail n’a été donné sur l’affectation des ressources empruntées, le montant levé pourrait servir à permettre le développement du groupe, mais aussi et surtout à rembourser une partie des dettes arrivant à échéance au cours de l’année en cours.

En effet, à fin 2017, les différents emprunts d’Ecobank avaient atteint 1,72 milliard de dollars dont 246,5 millions de créances à court terme (moins de 12 mois). Une situation qui plombe l’accélération du développement de la banque, malgré le retour au vert en 2017 avec un bénéfice de 228,54 millions de dollars, après une perte de 205 millions de dollars en 2016.


Le 20/11/2018 Par Kofi Gabriel

à lire aussi