Fermer

Afrique du Sud: à cause des délestages électriques, l’économie perd 3 milliards de rand/jour

Mise à jour le 02/03/2019 à 12h56 Publié le 02/03/2019 à 06h16 Par Le360 Afrique - MAP

#Economie
Eskom
© Copyright : DR

#Autres pays : Les opérations de coupure du courant, mises en œuvre en Afrique du Sud depuis février dernier, occasionnent des pertes estimées à 3 milliards de rands par jour (1 dollar US = environ 14 rands), a indiqué, vendredi, Bonang Mohale, président de Business Leadership SA.

La crise de l’électricité devra freiner davantage la croissance déjà molle dans le pays, a dit Mohale, lors d’une rencontre au Cap (Sud du pays).

Plombée par une grave crise financière, résultat de longues années de corruption et de mauvaise gouvernance, la compagnie sud-africaine d’électricité (Eskom) a repris, en février dernier, les délestages électriques portant une grave atteinte aux efforts visant à redynamiser une économie à bout de souffle.

La compagnie, dont les dettes s’élèvent à environ 30 milliards de dollars, fournit 90 pc des besoins énergétiques du pays.

Le patron de Business Leadership SA a mis en garde que l’effondrement de la compagnie aurait de graves conséquences sur le pays. Le gouvernement dirigé par l’ANC a récemment annoncé un plan de sauvetage visant à éviter une telle échéance.


LIRE AUSSI: Afrique du sud. Electricité: profonde crise de gouvernance chez Eskom


Mohale a, d’autre part, abordé la situation économique globale du pays, soulignant que le gouvernement doit asseoir les bases d’«une croissance socio-économique inclusive». «Les entreprises ne doivent pas continuer à être des ilots de prospérité dans un océan de pauvreté», a-t-il dit.

L’économie sud-africaine peine à sortir de son marasme, souffrant d’un affaiblissement qui aggrave les déficits sociaux dont un chômage affectant plus de 27 pc de la population active et une pauvreté plombant presque la moitié d’une population d’environ 58 millions d’âmes. 
Le 02/03/2019 Par Le360 Afrique - MAP

à lire aussi