Fermer

France-Burkina Faso: Paris débloque 58 millions d’euros pour financer des projets

Mise à jour le 14/03/2019 à 07h31 Publié le 14/03/2019 à 07h31 Par Le360 Afrique - MAP

#Economie
agriculture tanzanienne
© Copyright : DR

#Autres pays : Le gouvernement burkinabé et l’Agence française de développement (AFD) ont signé trois conventions, dont le montant global est estimé à environ 38 milliards de F CFA (58 millions d’euros) pour financer deux projets de développement dans ce pays ouest-africain.

Selon l’ambassade de France à Ouagadougou, les trois conventions, conclues mardi, portent sur deux projets de développement prévus dans le cadre des investissements structurants du Plan national de développement économique et social (PNDES), adopté en 2016 par le gouvernement burkinabé.

Il s’agit du projet régional d’interconnexion électrique "Dorsale Nord" et du projet d’agriculture contractuelle et transition écologique (PACTE), a précisé la même source.

"Dorsale Nord", qui s’inscrit dans le cadre du système d’échange d’énergie électrique ouest-africain, dont le coût s’élève à 600 millions d’euros, prévoit la construction de 880 km de lignes haute-tension de Birnin Kebi (Nigeria) à Ouagadougou en transitant par Niamey.


LIRE AUSSI: Burkina Faso: un jackpot de 28 milliards d’euros de promesses pour le PNDES


Le coût total du projet pour le Burkina Faso est de 169 milliards de F CFA (260 millions d’euros) et sera financé par la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, l’Union européenne et l’Etat burkinabé.

Quant au projet "PACTE", il relève d’une subvention de l’AFD d’un montant de 8,56 milliards de F CFA (13 millions d’euros).

"PACTE" a pour objectif principal de promouvoir une agriculture contractuelle, d’intensifier l’agroécologique et de professionnaliser les acteurs de la filière.
Le 14/03/2019 Par Le360 Afrique - MAP