Fermer

Egypte: un objectif de 279,4 milliards de livres égyptiennes de recettes touristiques

Mise à jour le 02/07/2019 à 16h30 Publié le 02/07/2019 à 16h26 Par Karim Zeidane

#Economie
Tourisme en Egypte
© Copyright : DR

#Autres pays : Le gouvernement égyptien table sur 279,4 milliards de livres égyptiennes de recettes touristiques pour l’exercice 2019-2020. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement s'apprête à enclencher un certain nombre de leviers. Explications.

Le secteur du tourisme est l’un des secteurs stratégiques de l’économie égyptienne. Il est aussi l’un des plus grands contributeurs aux recettes en devises du pays, à côté des secteurs exportateurs, des transferts de la diaspora égyptienne et du Canal de Suez.

Si les recettes touristiques ont chuté depuis 2011, à cause d'une part, de la situation politique, due au printemps arabe et à la révolution qui s'en est suivie en Egypte, et, d'autre part, sécuritaire, due à l'effet des attentats terroristes, le pays compte retrouver ses niveaux de recettes d’avant cette période.

A ce titre, pour l’exercice 2019-2020, le gouvernement égyptien a présenté au Parlement un plan visant à porter les recettes du secteur à 279,4 milliards de livres égyptiennes, soit 15,65 milliards de dollars.

Pour le premier semestre 2018-2019, par rapport à la même période l’année dernière, les recettes ont augmenté de 36,4%, selon la Banque centrale égyptienne.


LIRE AUSSI: Egypte: le nombre de touristes accueillis, en progression de 37% en 2018


Selon le World Travel & Tourism Council (WTTC), les touristes ont dépensé en Egypte, en 2018, 218 milliards de livres égyptiennes, soit 12,2 milliards de dollars. 

Pour atteindre cet objectif, le gouvernement table sur la hausse des arrivées de touristes, dans le sillage de la reprise du secteur enregistrée au cours de ces dernières années.

Ainsi, après avoir reçu 11,35 millions de touristes en 2018, le gouvernement égyptien table sur 11,7 millions de touristes pour 2019. Un chiffre qui pourrait être largement dépassé. A ce titre, en plus de la promotion de la destination auprès des pays émetteurs, un accent est mis aussi sur l'acheminement des touristes.

Ensuite, le gouvernement table sur l’augmentation de la durée moyenne du séjour des visiteurs pour les faire dépenser davantage.

L’Egypte peut compter aussi sur la diversification de son offre produits. Alors que le tourisme égyptien repose principalement sur deux segments traditionnels, le tourisme culturel, qui bénéficie d’un patrimoine historique unique, et le tourisme balnéaire, en mer Rouge et en mer Méditerranée, le pays investit massivement dans d’autres segments touristiques. 


LIRE AUSSI: Egypte: voici, en chiffres, le poids grandissant du tourisme dans l’économie


C’est le cas du tourisme médical, qui va bénéficier d’importants investissements pour faire du pays une destination de premier rang au niveau du continent.

Ainsi, une cité pharaonique exclusivement dédiée au tourisme médical sera construite dans la banlieue du Caire avec un investissement de 20 milliards de livres égyptiennes, soit 1,2 milliards de dollars. Ce segment touristique nécessite des durées de séjours beaucoup plus longs et des dépenses plus conséquentes.

Enfin, rappelons que le tourisme a contribué à hauteur de 11,9% au PIB de l’Egypte en 2018, selon le WTTC avec une contribution de 529 milliards de livres égyptiennes, soit 29,6 milliards de dollars.
Le 02/07/2019 Par Karim Zeidane

à lire aussi