Fermer

Après son véhicule de patrouille, le Nigeria fabrique son premier blindé

Mise à jour le 06/12/2019 à 13h31 Publié le 05/12/2019 à 16h59 Par Mar Bassine

#Economie
Après son véhicule de patrouille, le Nigeria fabrique son premier blindé
© Copyright : DR

#Autres pays : Mardi 3 décembre, le président nigérian, Muhammadu Buhari, a procédé à la réception de blindés développés par les ingénieurs de l'armée en collaboration avec des entreprises locales. Ces chars rejoignent les véhicules d'infanterie déjà produits sur place.

Le Nigeria veut visiblement se lancer dans la production de chars de combat. En effet, ce mardi, l'armée a procédé à l'inauguration d'un prototype présenté au président Muhammadu Buhari. Le "Ezugwu Mine resistant ambush protected" (Ezugwu MRAP), comme son nom l'indique, un véhicule résistant aux mines et protégé contre les embuscades, est produit par l'Entreprise nigériane pour l'industrie de la défense (Defense industry corporation of Nigeria).

Ce char est le fruit de l'industrie locale nigériane et il devrait être produit en masse, selon la présidence nigériane qui a diffusé un communiqué. 

"Je salue les efforts de collaboration entre les ingénieurs de l'armée avec les entreprises nigérianes partenaires pour promouvoir le contenu lcoal en vue de développer notre complexe militaro-industriel", a déclaré Muhammadu Buhari lors du lancement de ce véhicule militaire.


>>>LIRE AUSSI: Armements: Alger cherche à installer une usine d'armes russes sur son sol


"Ce char made in Nigeria rejoint un premier véhicule tout-terrain destiné à la patrouille qui a déjà été testé, et qui montre que nos efforts deviennent payants", a affirmé le président nigérian.

Lors de l'inauguration, cinq prototypes de ce nouveau char ont ainsi été révélés au public, de même que plusieurs véhicules tout-terrain d'infanterie.

A première vue, le véhicule est perfectible, notamment dans sa finition. On voit quelques boulons qui dépassent et des points de soudures qui gagneraient à être fignolés. il n'empêche que cette initiative est à saluer car l'Afrique est l'un des plus gros importateurs de matériel militaire. A part l'Afrique du Sud, il n'existe nulle part une industrie locale d'armements mise en place sur le continent.

Le 05/12/2019 Par Mar Bassine