Fermer

Portugal: l'immense fortune d'Isabel Dos Santos gelée par la justice

Mise à jour le 12/02/2020 à 10h40 Publié le 12/02/2020 à 10h11 Par Mar Bassine

#Economie
Isabel Dos Santos
© Copyright : DR

#Autres pays : Les déboires d'Isabel Dos Santos, présentée par le magazine Forbes comme la femme la plus riche du continent, se poursuivent. La justice portugaise vient de procéder au gel de sa fortune colossale investie dans le pays.


Sur demande de la justice angolaise, le Portugal, par décision d'un tribunal de Lisbonne, vient de geler l'immense fortune de la femme la plus riche d'Afrique, Isabel Dos Santos, selon le quotidien portugais Observador. Une décision qui a été prise le mardi 11 février courant. Pour le moment, les conseillers juridiques de la milliardaire n'ont pas encore fait appel de cette mesure, comme le leur y autorise la loi, et aucune réaction n'a été reccueillie venant d'elle.


>>>LIRE AUSSI: Angola: le fils de l'ancien président Dos Santos sera jugé pour corruption

La fille de l'ex-président Eduardo Dos Santos, à la tête de son pays de 1979 à 2017, fait l'objet d'une enquête judiciaire concernant son passage à la tête de la Sonangol, la société nationale pétrolière angolaise. Elle est accusée de mauvaise gestion, de corruption et de détournement de deniers publics et a été mise en examen,fin janvier, pour les chefs d'accusation précités.

Parmi les faits qui lui sont reprochés figure notamment un virement de 115 millions de dollars de Sonangol vers le compte d'une société basée à Dubaï et appartenant à Isabel Dos Santos.

Depuis plus de trois mois, Isabel Dos Santos est en train de passer les moments les plus difficiles de son existence de fille d'ex-chef d'Etat et de milliardaire.


>>>LIRE AUSSI: Angola: Luanda cherche à récupérer les fonds détournés à l'étranger par la femme la plus riche d'Afrique

C'est en décembre que la justice de son pays a ouvert une enquête, avant de procéder au gel de tous ses avoirs, en guise de provision pour une dette éventuelle de 1,1 milliards de dollars vis-à-vis de l'Etat angolais.

Le Portugal a pris le relais, en ouvrant une enquête sur l'origine des fonds colossaux investis dans le pays. Et mi-janvier, un hacker portugais parvient à accéder à des milliers de documents la concernant et certains vont s'avérer compromettants.



Le 12/02/2020 Par Mar Bassine