Fermer

Égypte: le trafic sur le Canal de Suez non affecté par le coronavirus

Mise à jour le 06/05/2020 à 16h09 Publié le 05/05/2020 à 16h54 Par Karim Zeidane

#Economie
Canal de Suez
© Copyright : DR

#Autres pays : Loin de pâtir de la pandémie de coronavirus et de ralentir, à l'instar des autres secteurs de l'économie, le trafic sur le canal de Suez affiche une hausse au titre des quatre premiers mois de l'année 2020. Les détails.

Alors que le tourisme, les transferts de la diaspora et les investissements directs étrangers sont durement affectés par la crise économique liée à la pandémie de Covid-19, le trafic maritime sur le canal de Suez reste en bonne santé. 

On s'attendait à une forte diminution du nombre de navires, dans le sillage du ralentissement de l’économie mondiale, de la baisse de la demande des matières premières et du recul des échanges commerciaux.

Mais, à la lecture des chiffres annoncés par le président de l’Autorité du canal de Suez, Osama Rabie, il s'avère tous les indicateurs sont au beau fixe.


LIRE AUSSI: Egypte: le Canal de Suez a généré 104,2 milliards de livres égyptiennes de recettes


Durant les quatre premiers mois de l’année, 6.563 navires ont traversé le canal dans les deux sens, soit une moyenne mensuelle de 1.640 navires, contre 6.038 pour la même période de l’année dernière, soit une hausse de 8,7%. Mieux, durant le mois d’avril, le trafic a augmenté de 9,6% à 1.731 navires, contre 1.580 à la même période de l’année dernière.

En tout, 1.731 navires ont traversé le canal, dans les deux sens, soit un nombre en hausse de 9,6%, par rapport à la même période de l’année dernière. Et concernant le tonnage net transporté, celui-ci a affiché une progression de 3,6% en avril pour atteindre 101,8 millions de tonnes, contre 98,3 millions de tonnes en avril 2019.

Pour les quatre premiers mois de 2020, le tonnage a augmenté de 7,3% pour atteindre 408,6 millions de tonnes. Parallèlement, les revenus générés par le trafic aussi ont augmenté légèrement de 2% au titre des quatre premiers mois de l’année pour s’établir à 1,91 milliard de dollars.


LIRE AUSSI: Egypte: voici l'histoire mouvementée du Canal de Suez qui fête ses 150 ans


Bref, la pandémie et la crise économique n’ont pas impacté négativement le trafic sur le canal de Suez. Une bonne nouvelle pour l’Egypte durement affectée par les effets de cette pandémie sur son économie en pleine reprise. La pandémie a durement touché le secteur stratégique du tourisme qui a généré plus de 12,5 milliards de dollars de recettes en 2019 et qui est actuellement à l’arrêt. Le pays perd plus d'un milliard de dollars par en termes de recettes touristiques.

De même, le Covid-19 et ses impacts économiques ont grandement limité les transferts de la diaspora égyptienne, notamment celle qui est installée dans les pays du Golfe et en Europe. Quant aux investissements directs étrangers, l’heure est aux reports des projets, sachant que presque tous les grands groupes ont été ébranlés par la pandémie.

Ainsi, le canal de Suez reste-t-il la seule source de devises qui ne devrait pas connaître de contraction en 2020. D'autant qu’avec le déconfinement gérénal qui se profile, la reprise de l’économie mondiale devrait suivre et relancer la demande en matières premières et les échanges commerciaux.
Le 05/05/2020 Par Karim Zeidane