Fermer

La BAD accorde un prêt de 145 millions d'euros aux chemins de fer égyptiens

Mise à jour le 06/04/2021 à 14h08 Publié le 06/04/2021 à 14h08 Par Le360 Afrique - Afp

#Economie
Chemin de fer
© Copyright : DR

#Autres pays : La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé mardi l'octroi d'un prêt à l'Egypte pour l'amélioration de ses infrastructures ferroviaires, près de deux semaines après une collision de trains meurtrière dans le sud du pays.

"Le conseil d'administration de la Banque africaine de développement a approuvé un prêt de 145 millions d'euros pour financer l'amélioration de la fiabilité et de la performance du système de chemins de fer du pays dans le cadre du projet national de modernisation des chemins de fer", a annoncé la BAD dans un communiqué.

"Le financement sera utilisé pour le renforcement de la sûreté opérationnelle et l'accroissement de la capacité du réseau national de voies ferrées", poursuit-elle.

Ces améliorations visent principalement les "40% de la population égyptienne (...) aux revenus faibles qui comptent sur les trains comme moyen de transport abordable", selon la BAD.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Egypte: collision de deux trains dans le Sud, au moins 32 morts et 66 blessés

Le 26 mars, une collision entre deux trains de voyageurs a fait au moins 18 morts et 200 blessés près de Sohag, dans le sud de l'Egypte, pays où ce type de drame meurtrier est récurrent.

Après le tragique incident, le ministre égyptien des Transports, Kamel el-Wazir -un ancien général nommé après un accident meurtrier en 2019-, a déclaré que le "facteur humain" était souvent à l'origine des catastrophes ferroviaires, promettant la mise en place d'un réseau automatisé d'ici 2024.

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a lui promis des sanctions pour les responsables du drame.

>>> LIRE AUSSI: Egypte: Al-Sissi annonce des projets de chemin de fer avec la Libye et le Soudan

L'Egypte est régulièrement endeuillée par de graves accidents routiers ou ferroviaires, dus à une circulation anarchique, des véhicules vétustes ou encore à des routes et des voies ferrées mal entretenues et peu surveillées.

La tragédie ferroviaire la plus meurtrière de l'histoire du pays s'était produite en 2002, avec l'incendie d'un train qui avait fait plus de 360 morts à une quarantaine de kilomètres au sud du Caire.
Le 06/04/2021 Par Le360 Afrique - Afp