Fermer

Tchad: vaste enquête sur des détournements à la compagnie nationale du pétrole

Mise à jour le 03/07/2022 à 16h25 Publié le 03/07/2022 à 15h59 Par Le360 Afrique - Afp

#Economie
petrole
© Copyright : DR

#Autres pays : Des hauts responsables de l'État et des secteurs pétrolier et bancaire ont été arrêtés depuis 10 jours au Tchad dans le cadre d'une enquête sur des détournements de fonds à la compagnie pétrolière nationale, a indiqué dimanche le gouvernement à l'AFP.

Les malversations portent pour l'heure sur un montant de 13 milliards de francs CFA (près de 20 millions d'euros) au sein de la Société des Hydrocarbures du Tchad (SHT) et l'Agence Nationale de Sécurité (ANS), les services du renseignement intérieur et extérieur, mène les investigations, a précisé le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Abderaman Koulamallah.

Le Tchad, en Afrique centrale, l'un des pays les moins développés au monde selon l'ONU, est entré au début des années 2000 dans le cercle des pays africains producteurs et exportateurs de pétrole et son économie en est aujourd'hui très dépendante. Il demeure un producteur modeste, avec 47 millions de barils en 2021, selon l'Observatoire tchadien des Finances publiques.

Il est dirigé depuis près de 15 mois par le jeune général Mahamat Idriss Déby Itno, autoproclamé président de transition à la tête d'une junte de 15 généraux, au lendemain de la mort de son père le maréchal Idriss Déby Itno, tué en avril 2021 au front contre des rebelles et qui dirigeait le pays d'une main de fer depuis 30 ans.

>>>LIRE AUSSI: Niger: l'oléoduc vers le Cameroun via le Tchad lancé fin 2018

«Beaucoup de personnes ont été arrêtées et certaines ont été libérées dans le cadre de l'enquête sur des malversations financière de 13 milliards de FCFA à la SHT», a expliqué Koulamallah à l'AFP. «Le dossier est géré actuellement par la justice» et certains prévenus seront éventuellement présentés à un juge au terme de l'enquête préliminaire, a ajouté le porte-parole sans livrer aucun détail sur les faits reprochés.

Parmi les personnalités arrêtées figure l'ancien tout-puissant secrétaire particulier du général Mahamat Déby, Idriss Youssouf Boy, cousin et ami d'enfance du chef de l'État, considéré jusqu'alors comme l'un de ses plus proches collaborateurs.

Ont également été interpellés dans le cadre de l'enquête Michel Boayam et Tahir Issa Ali Souleymane, aussitôt limogés de leurs postes respectifs de directeur général et directeur adjoint de la SHT.

La SHT est une société nationale créée en 2006 qui a pour objet la prospection, la recherche, le développement, la production et le transport par canalisation des hydrocarbures liquides et gazeux, le raffinage, le transport, le stockage et la distribution des produits finis, la commercialisation des hydrocarbures et des produits finis.
Le 03/07/2022 Par Le360 Afrique - Afp