Fermer

Vidéo. Egypte: "Mets-moi sur la balançoire, c'est agréable", le clip qui dérange

Mise à jour le 27/07/2017 à 21h56 Publié le 27/07/2017 à 18h13 Par Ismail Traoré

#Médias
Vidéo. Mets-moi sur la balançoire
© Copyright : DR

#Autres pays : Une jeune femme, encore inconnue il y a quelques semaines, focalise désormais toutes les attentions et les critiques en Egypte. Les paroles de cette chanteuse sont jugées trop suggestives, et son maquillage exagéré ne plaide certainement pas sa cause.


Daly Hassan ne se doutait pas que son clip à très petit budget allait faire plus de 5 millions de vues en quelques jours seulement. Pourtant, cette jeune femme, maquilleuse de profession, ainsi qu'Ahmed Abu Chama, son partenaire dans le clip, ont fait un carton, bien malgré eux. 


Dans la chanson, l'interprète masculin fait part de son chagrin d'amour qui a duré "100 ans", tout en  regrettant que la mère de la jeune fille l'accueille à chaque fois avec une pluie de coups. Mais il retrouve l'objet de son amour dans une fête foraine, et elle l'invite à la "mettre sur une balançoire", dans une voix retouchée électroniquement, ce qui en rajoute au côté clairement suggestif. Comme si cela ne suffisait pas, elle ajoute: "c'est agréable, c'est confortable". 


LIRE AUSSI: Vidéo. Clip de la chanson de Jannat dédiée au retour du Maroc au sein de l'Union africaine

Il n'en fallait pas plus pour que chacun dans toute l'Egypte, la puritaine comme la moins conservatrice, y va de son commentaire. Les réactions sont allées jusqu'au-delà de l'Atlantique. Abdel Iskandar, professeur de communication à l'Université Simon Fraser de Vancouver au Canada, estime que c'est le mouvement de va-et-vient qui rend le clip suggestif. 

Et comme c'est désormais la règle, les réseaux sociaux et les youtubeurs accaparent le phénomène Daly Hassan, par des commentaires sarcastiques ou les parodies les plus extrêmes. 

Dans une vidéo, une jeune femme explique comment devenir célèbre en 30 secondes, bien sûr en copiant le maquillage de la jeune femme de manière grotesque. 


Dans une autre, c'est un homme plutôt androgyne avec de longs cheveux qui s'improvise analyste en décryptant le clip, séquence après séquence, et en arrivant à la conclusion qu'il s'agissait d'un navet musical avec des "voix horribles".

En tout cas, la jeune femme est devenue une célébrité et se délecte de ces moments de gloire qui ne sont peut-être qu'éphémères. Toujours est-il qu'elle enchaîne les interviews. L'une d'elle n'est pas loin du million de vues. Elle a déclaré qu'elle rêve de conquérir le monde arabe. En tout cas, son pari égyptien est gagné, puisqu'elle a réussi à remporter un prix aux Oscars égyptiens. 
Le 27/07/2017 Par Ismail Traoré

à lire aussi