Fermer

Cameroun. Internet: opération de charme pour le nom de domaine «.cm»

Mise à jour le 15/07/2020 à 16h47 Publié le 15/07/2020 à 16h44 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Médias
Cameroun: Opération de charme pour le nom de domaine «.cm»
© Copyright : DR

#Autres pays : Durant les trois prochains mois, l’enregistrement du suffixe «.cm» passe de 7.000 à 2000 francs CFA. Une baisse destinée notamment à booster cet identifiant national de domaine Internet.

Dans d’une récente décision fixant les coûts promotionnels d’enregistrement des noms de domaine en «.cm», la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom li Likeng, a annoncé une baisse des prix de cette indication géographique du Cameroun sur le web.

Ainsi, pour la période allant du 1er juillet au 1er octobre 2020, le coût annuel d’enregistrement est fixé à 2.000 francs CFA  (environ trois euros). Par ailleurs, le coût de vente de l’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication (ANTIC) –structure qui assure la gestion administrative, technique et commerciale du domaine– aux bureaux d’enregistrement est fixé à 1.000 francs CFA annuels (1,5 euro) par nom de domaine.


>>>LIRE AUSSI: Afrique: l’Union africaine lance le nom de domaine «.africa»

La revente de ces noms de domaine par ces opérateurs ne devant pas excéder 2.000 francs CFA. Actuellement, ce coût est de 7.000 francs CFA (un peu plus de 10 euros).

Si le suffixe national «.cm» a l’avantage d’être un indicateur géographique du Cameroun, qui permet notamment à ses utilisateurs un meilleur positionnement dans les recherches effectuées sur le pays par Internet, de nombreux utilisateurs regrettent toutefois qu’il ne soit pas assez sécurisé.

«Malheureusement, les bureaux d’enregistrement du “.cm” ne proposent que rarement des packages sécurisés. A cela, il faudrait ajouter que le “.cm” est juste un indicateur géographique, contrairement aux noms de domaines dits larges, les fameux GTLD (Generic Top Level Domain): “.com”, “.info”, “.org”, etc., qui précisent le domaine d’activité du site web», estime Baba Wame, enseignant de journalisme numérique à l’université de Yaoundé II. Environ 50.000 sites sont enregistrés avec le suffixe «.cm». Les autorités espèrent notamment que cette campagne va booster l’utilisation de ce nom de domaine.
Le 15/07/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

à lire aussi