Fermer

Cameroun: Samuel Eto’o a-t-il acquis l'ambassade du Cameroun aux Etats-Unis?

Publié le 25/04/2016 à 18h33 Par Souleymane Baba Toundé

#People
Eto'o

Samuel Eto'o,

© Copyright : DR

#Autres pays : Au Cameroun, les rumeurs les plus folles circulent. La dernière en date est celle faisant état d’une opération de cession du siège de l’ambassade du Cameroun aux Etats-Unis au profit de la star camerounaise du foot Samuel Eto’o Fils. L'Etat dément, mais la rumeur enfle.

Kiosque le360afrique : L’Etat camerounais veille sur sa réputation, notamment sur la gestion de son patrimoine immobilier. Suite à une rumeur faisant allusion à un éventuel rachat de l’immeuble abritant l’ambassade camerounaise aux Etats-Unis, le gouvernement a rendu public un communiqué de presse démentant la concrétisation d’une telle opération. «Yaoundé dément le rachat et le financement de la rénovation de l'immeuble siège de l'ambassade du Cameroun aux États-Unis, par Samuel Eto'o», rapporte 237online.com.

La publication cite Joseph Dion Ngute, ministre délégué auprès du ministère des Relations extérieures, chargé du Commonwealth. Selon la même source, «l'immeuble siège de la chancellerie du Cameroun aux États-Unis n'a jamais été racheté par le richissime joueur de foot. Le bien en question reste donc la propriété de l'Etat du Cameroun.

Le communiqué du ministère va plus loin: «L’immeuble siège de la chancellerie du Cameroun à Washington n’a jamais été mis ni en vente, ni racheté par un tiers. Il est et demeure une propriété de l’Etat du Cameroun. Les travaux en cours de sa réhabilitation sont entièrement financés par le budget de l’Etat du Cameroun».

Maintenant que le doute est levé, la publication rappelle tout de même que de nombreux médias et Internet ont annoncé, il y a quelques mois, la rénovation puis le rachat par la star camerounaise de football de l'immeuble siège de la chancellerie camerounaise aux Etats-Unis.

Le journal reprend même les gros titres sur les premières pages : «Samuel Eto’o sauve l’ambassade du Cameroun aux États-Unis», ou encore «L’ambassade du Cameroun aux États-Unis (Washington DC) vendue par l’ex-ambassadeur dudit pays".

La version qui circulait était celle du rachat du site par le footballeur Samuel Eto’o, qui aurait ensuite décidé de le remettre à la disposition de son pays, avec en sus, des moyens pour la réhabilitation. L’information était d’autant plus crédible que, en plus d’être un businessman, la star camerounaise multiplie des actions humanitaires auprès de ses compatriotes.

Le 25/04/2016 Par Souleymane Baba Toundé