Fermer

Burundi: Nkurunziza dénonce la suspension de l’appui de l’UE

Publié le 03/05/2016 à 15h44 Par Abdelkrim Sall

#Politique
UE

Federica Mogherini, Chef de la diplomatie européenne.

© Copyright : UE

#Autres pays : Le Chef de l’Etat du Burundi, Pierre Nkurunziza, a déploré le retrait de l’aide de l’Union européenne accordée à son pays, plongé depuis quelques mois dans une crise politique.

Kiosque le360 afrique: Pour le président de la République du Burundi, son pays a célébré la fête du travail au moment où le monde et en particulier les pays de l'Union européenne ont décidé de laisser les Burundais sombrer seuls. L’information est relayée par le site d’information arib.info.

«Mais nous n'en mourrons pas, nous vivrons, l'important est de retrousser les manches, de changer de mentalité, d'augmenter la production et de bien la surveiller pour le bien de tous», a indiqué le président Nkurunziza.

Pierre Nkurunziza précise que son pays ne refuse pas l'appui de ceux qui voudraient lui prêter main forte dans la réalisation de ses projets. Seulement, dit-il, «nous souhaitons des partenaires qui nous appuient suivant nos conventions, sans mépris ni dénigrement».

S’adressant à des représentants diplomatiques et consulaires, il leur a demandé de plaider auprès de leurs pays respectifs, qui ont accordé asile à certains ressortissants burundais, de les traduire en justice.

Il faut rappeler que depuis deux mois, l’Union européenne évoque la possibilité de suspendre son aide au Burundi, mais le Conseil de l’UE retardait cette suspension. Il faut aussi noter qu’avec une aide globale de 430 millions d’euros pour la période 2015-2020, l’UE est le premier donateur du Burundi. Globalement, le soutien de l’UE représente plus de 20% du budget de l’Etat burundais.

Le 03/05/2016 Par Abdelkrim Sall