Fermer

Tchad: l’opposition annonce l’opération «ville morte» le 5 mai

Publié le 04/05/2016 à 16h01 Par Abdelkrim Sall

#Politique
Ndjaména
© Copyright : DR

#Autres pays : Six candidats malheureux à la dernière élection présidentielle, tenue le 10 avril 2016, appellent à une journée de ville morte, demain 5 mai. Ces leaders politiques disent avoir fondé leurs arguments sur les irrégularités notées dans les procès–verbaux.

Kiosque le360 afrique: Les six candidats de l’opposition tchadienne dont Mahamat Ahmad Al Habo, Saleh Kebrabo, Gal Ngothé Gatta, Brice Mbaimar menacent de paralyser les activités au Tchad. Dans un communiqué qu’ils ont cosignée, ils appellent à une journée de ville morte, demain 5 mai 2016, sur l’ensemble du territoire national.

Ces opposants se sont basés sur les résultats du scrutin qu’ils qualifient «d’irréguliers» pour justifier leur appel. «Les candidats de l’élection présidentielle du 10 avril 2016 réaffirment leur rejet des résultats fabriqués par le système Mps, administrativement mis en forme par la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) et entérinée par le conseil constitutionnel pour la réélection du candidat sortant Idriss Déby», lit-on dans le communiqué relayé par le portail makaila.fr.

Ils soutiennent que ce «hold-up électoral» s’accompagne sur l’ensemble du pays de «graves atteintes» aux droits humains dont l’essentiel est «l’œuvre» de l’Agence nationale de la sécurité. Les six opposant indiquent avoir attiré l’attention de la Ceni, le 20 avril 2016, sur les nombreuses irrégularités dont la correction était nécessaire pour crédibiliser l’ensemble du processus.

«Malgré la menace du rejet des résultats, la Ceni les a proclamés tels quels et les a transmis au Conseil constitutionnel. Sur la base de notre position de rejet de ces résultats, nous avons demandé au Conseil constitutionnel, le 26 avril 2016, d’annuler le processus en nous fondant sur la violation des articles 70 et 74 et 142 de la loi électorale», ont-ils rappelé.

Le 04/05/2016 Par Abdelkrim Sall

à lire aussi