Fermer

Algérie-Maroc: Brahimi et Youssoufi travaillent sur un rapprochement

Mise à jour le 07/10/2016 à 18h06 Publié le 07/10/2016 à 17h55 Par Mar Bassine

#Politique
Abdarahmane Youssoufi et Brahim Lakhdar travaillent sur le rapprochement du Maroc et de l'Algérie

Au milieu de la photo, Lakhdar Brahimi (2e à g.) et Abderrahmane Youssoufi (2e à d.)

© Copyright : DR

#Autres pays : L'ex-Premier ministre marocain, Abderrahmane Youssoufi, et l'ancien diplomate algérien, Lakhdar Brahimi, sont en train de travailler pour le rapprochement de leurs deux pays. Cela devrait passer par les sommets respectifs des Etats. Thèse non dénuée de sens.


Kiosque Le360 Afrique. Abderrahmane Youssoufi, ancien Premier ministre marocain et Lakhdar Brahimi "réfléchissent ensemble et séparément" sur la manière de "sortir enfin de l’impasse dans laquelle sont enlisées depuis des lustres les relations entre l’Algérie et le Maroc", selon Jeune Afrique.


L’hebdomadaire panafricain basé à Paris, qui les qualifie de personnalités respectées dans leur pays, affirme que l’objectif est de ranimer les rapports bilatéraux au sommet. Ils sont tous les deux proches des chefs d’Etat respectifs du Maroc et de l’Algérie. Somme toute, cette thèse de rapprochement au sommet n’est pas nouvelle.


Cependant, selon JA, c’est le discours prononcé il y a moins d’un an à Rabat, lors du cinquantième anniversaire de la mort de Mehdi Ben Barka, qui l’a remise au goût du jour. En effet, Lakhdar Brahimi y avait pris part. Ne citant toujours pas ses sources, le magazine affirme que "le principe d’une audience accordée à ce dernier par Mohammed VI a été décidé à cette occasion".


Le reste de l’article ressemble plus à des commentaires et conclusions qu’il faut mettre au compte de l’auteur. Selon lui, le ton chaleureux à l’égard de l’Algérie du discours du Roi du Maroc en août dernier, "n’a pu qu’encourager Youssoufi et Brahimi". Le passage auquel il fait référence est le suivant :

"(…) La Résistance marocaine a apporté son soutien matériel et moral à la Révolution algérienne, en butte à une campagne violente engagée à son encontre par les forces coloniales qui entendaient la réduire à néant avant même qu’elle ne fête son premier anniversaire.
Ce soulèvement et cette solidarité ont contribué à redonner vie à la Révolution algérienne. Tant et si bien qu’à terme, les deux pays ont joué un rôle majeur dans la libération et l’indépendance de l’Afrique.
Aujourd’hui, au regard des circonstances que traversent les peuples arabes et la région maghrébine, nous avons besoin plus que jamais de cet esprit de solidarité pour pouvoir relever les défis communs en matière de développement et de sécurité.
Nous aspirons donc au renouvellement de cet engagement et de cette solidarité sincère qui unit depuis toujours les peuples algérien et marocain, afin de continuer à œuvrer ensemble, avec sincérité et de bonne foi, pour servir les causes maghrébines et arabes et pour relever les défis qui se posent au continent africain."


Le 07/10/2016 Par Mar Bassine

à lire aussi