Fermer

Election de Trump: morceaux choisis des tweets de chefs d'Etat africains

Mise à jour le 10/11/2016 à 08h38 Publié le 09/11/2016 à 19h11 Par Mar Bassine

#Politique
Donald Trump: morceaux choisis des meilleurs tweets de chefs d'état africains

Donald Trump.

© Copyright : DR

#Autres pays : Les chefs d'Etat africains n'ont pas raté l'occasion de féliciter Donald Trump. Pour certains comme Nkurunziza, c'est l'occasion de glisser un petit message. Qui sait, cela peut servir, surtout quand la communauté internationale se détourne de son pays. Alors #realDonaldTrump, dites-vous?


Kiosque Le360 Afrique: Paul Kagame s'est dit impatient de travailler avec la nouvelle administration que mettra en place Donald Trump. Néanmoins, le président rawandais n'a pas dérogé à la politesse de féliciter celui qui devient le 45e président des Etat-Unis, souligne Jeune Afrique. 



Pour le président Kenya qui a lancé plusieurs tweets de suite, il faut avoir un peu de compassion pour Hilary Clinton. Uhuru Kenyatta a salué, en effet, les "vaillants efforts" de l'ex-première dame et candiate à cette présidentielle. Bien entendu, il a aussi le mot de "félicitation pour Trump", avant de rappeler dans d'autres tweets les "liens indéfectibles entre les Etats-Unis et le Kenya". 



La palme de la rapidité revient à Pierre Nkrunziza du Burundi. Il n'est pas allé jusqu'à faire comme la politique française Marine le Pen, en félicitant Donald Trump,  avant même la diffusion de la totalité des résultats. Cependant, il a vite donné le ton en "félicitant chaleureusement Trump dont "la victoire est celle du peuple américain tout entier". 
C'est le tweet le plus commenté, car beaucoup y voient une initiative du président burundais pour essayer de réchauffer les relations avec les Américains qui n'ont pas apprécié qu'il ait brigué un troisième mandat. 




L'Ougandais, Yoweri Museveni, s'est dit pressé de travailler avec lui comme il a eu à le faire avec les prédécesseurs de Trump, après les félicitations d'usages, bien entendu. Mais à travers ce message, apparaît la longévité politique du maître de Kampala qui, au pouvoir depuis 1986, a connu Ronald Reagan, Georges Bush père, Bill Clinton, Georges Bush fils, Barack Obama. Le voilà donc avec son sixième président américain en la personne de Donald Trump. 




Le 09/11/2016 Par Mar Bassine