Fermer

Burkina Faso: Blaise Compaoré et son dernier gouvernement jugés fin avril

Mise à jour le 11/04/2017 à 17h10 Publié le 11/04/2017 à 16h19 Par notre correspondant à Ouagadougou Ibrahima Zallé

#Politique
Burkina Faso. Insurrection Populaire: Blaise Compaoré et son dernier gouvernement seront jugés le 27 avril 2017

Burkina Faso. Insurrection Populaire: Blaise Compaoré et son dernier gouvernement seront jugés le 27 avril 2017

© Copyright : DR

#Autres pays : Blaise Compaoré l’ancien président burkinabè et son dernier gouvernement seront jugés le 27 avril courant. Le Parquet général près la Haute Cour de Justice l'a annoncé par le biais d'un communiqué diffusé dans la soirée du lundi 10 avril 2017.

La date du procès des accusés dans le dossier de l'insurrection populaire burkinabè des 30 et 31 octobre 2014 est désormais officielle. Dans un communiqué, le Parquet général en charge de l'affaire annonce que la Haute Cour de justice statuera sur le dossier, jeudi 27 avril 2017, à 9 h, dans la salle d’audience du Tribunal de grande instance de Ouagadougou.

«Les membres du dernier gouvernement du Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao, y compris Blaise Compaoré en tant que ministre de la Défense nationale et des anciens Combattants, sont poursuivis pour «complicité d’homicide volontaire», «coups et blessures volontaires», en raison de leur participation au Conseil extraordinaire des ministres du 29 octobre 2014», indique le communiqué.


LIRE AUSSI: Burkina Faso: Blaise Compaoré et son dernier gouvernement attraits à la barre

En outre, la note du Parquet général près la Haute Cour de justice mentionne qu’au cours de ce Conseil des ministres, il a été décidé de prendre «une réquisition complémentaire spéciale faisant appel à l’armée pour maintenir l’ordre avec usage d’armes à feu».

Plusieurs absents


Dans ce dossier de l’insurrection populaire, 34 personnes dont les membres du dernier gouvernement de l’ancien président Blaise Compaoré sont poursuivies dans le «cadre de la répression sanglante des manifestants» les 30 et 31 octobre 2014.

Par ailleurs, parmi les 34 personnes inculpées, 7 n’ont jusque-là pas répondu aux convocations. Il s’agit notamment de Kaboré Lamoussa Salif, ancien ministre des Mines, Bembamba Marie Lucien de l’Economie, l’ancienne ministre de l’Education nationale Boly Koumba Barry, l’ex-ministre chargé de mission Kouanda Assimi, l'ancien ministre de l’Environnement Ouédraogo Salif et l'ancien ministre des Ressources animales Ouédraogo Tinga Jérémy.  Blaise Compaoré en exil en Côte d’Ivoire depuis le lendemain de l’insurrection populaire d’octobre 2014 n’a pas répondu non plus. Il sera certainement jugé par contumace puisque le dernier communiqué du Parquet sur le sujet indiquait: «Blaise Compaoré sera jugé même en son absence».

Parmi les anciens ministres du dernier gouvernement qui seront jugés le 27 avril prochain, deux d’entre eux bénéficient d'un non-lieu. Il s’agit de Clothilde Ky et de Yacouba Ouédraogo. La note indique que «Clothilde Ky née Nikiema et Yacouba Ouédraogo qui n’ont pas participé à ce Conseil des ministres, ont bénéficié de non-lieux.»
Le 11/04/2017 Par notre correspondant à Ouagadougou Ibrahima Zallé