Fermer
#Politique

Vidéo. L'analyste politique Siaka Coulibaly décortique la visite de Kaboré en France

Mise à jour le 13/04/2017 à 15h39 Publié le 13/04/2017 à 14h47 Par notre correspondant à Ouagadougou Ibrahima Zallé

#Autres pays : Sur invitation de François Hollande, le président burkinabè, Roch Christian Kaboré est en visite à Paris depuis le 12 avril. Il sera reçu à l’Elysée le 14 avril par son homologue français. L'analyste politique Siaka Coulibaly fait une lecture de cette ultime visite.

A quelques jours de la fin de son mandat, François Hollande multiplie les rencontres avec les chefs d'Etat africains. Après le président guinéen Alpha Condé, mauritanien Ould Abdel Aziz et, avant eux Mahamadou Issoufou du Niger, il reçoit le  burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré. Le tête-à-tête entre les deux présidents est prévu, demainn vendredi 14 avril.

Selon le communiqué de la présidence burkinabè, cette visite permettra à Kaboré et Hollande de passer en revue l’état de la coopération entre les deux pays en vue de son renforcement. Par ailleurs, la visite offre à Kaoré l’opportunité d'exposer la nouvelle vision de son pays en matière de développement. Enfin, le président burkinabè en profitera pour réaffirmer la position de son pays sur la scène internationale.


LIRE AUSSI: France-Afrique: que partent donc faire ces chefs d'Etat africains à l'Elysée?

Il faut dire que Roch Marc Christian Kaboré arrive en France avec un double objectif. Il mettra son séjour à profit pour discuter des questions de coopération avec les autorités françaises. Il prévoit aussi des rencontres importantes avec de hautes personnalités.

Siaka Coulibaly, analyste politique, juriste et acteur de la société civile, fait une lecture de cette visite et surtout de ses futures réprecussions. 


Le 13/04/2017 Par notre correspondant à Ouagadougou Ibrahima Zallé