Fermer

Zimbabwe: le vice-président soigné en Afrique du Sud suite à un empoisonnement est de retour

Mise à jour le 20/08/2017 à 17h32 Publié le 20/08/2017 à 17h28 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Emmerson Mnangagwa

Emmerson Mnangagwa, vice-président du Zimbabwe.

© Copyright : DR

#Autres pays : Emmerson Mnangagwa, vice-président zimbabwéen et successeur potentiel du chef de l'Etat Robert Mugabe, est rentré au Zimbabwe après un court séjour en Afrique du Sud où il a été soigné d'un empoisonnement. Il a été victime d'un empoisonnement alimentaire lors d'un meeting public du président Mugabe.

Mnangagwa, 74 ans, avait souffert samedi dernier d'un empoisonnement alimentaire lors d'un meeting public du président Mugabe.

Le vice-président "est apparu en forme et en bonne santé à son arrivée à bord 'un avion privé à l'aéroport international d'Harare en compagnie de son épouse et de son service dispositif de sécurité", affirme le quotidien privé.

Le journal ajoute que le vice-président a subi une opération chirurgicale pour soigner l'empoisonnement présumé dont il a été victime.

Les médias d'Etat n'ont pas fait état de ce retour.


LIRE AUSSI : Zimbabwe: Grace Mugabe demande à son mari de désigner son dauphin


Emmerson Mnangagwa fait partie, avec la première dame Grace Mugabe, des favoris pour succéder au président âgé de 93 ans.

La question du départ de Robert Mugabe n'est cependant pas d'actualité. Le plus vieux chef de l'Etat en exercice de la planète se présentera aux élections de 2018.
Le 20/08/2017 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi