Fermer

Afrique du Sud. l'ex-président Motlanthe souhaite la défaite de l'ANC en 2019

Mise à jour le 12/09/2017 à 16h49 Publié le 12/09/2017 à 16h47 Par Mar Bassine

#Politique
Afrique du Sud. l'ex-président Motlanthe souhaite la défaite de l'ANC en 2019
© Copyright : DR

#Autres pays : Ce serait une bonne chose que l'African national congress (ANC), le parti historique de Mandela, perde les élections de 2019, a soutenu Kgalema Motlanthe. Cela permettra de faire quitter le navire aux rats qui ne veulent que profiter du système.


Depuis que Jacob Zuma est au pouvoir, le nom de l'ANC est synonyme de corruption, et il doit "payer pour les fautes commises", a affirmé Kgalema Motlanthe. L'homme n'est pas n'importe qui puisqu'il a été président de l'Afrique du Sud entre septembre 2008 et mai 2009, suite à la démission de Thabo Mbeki. Aujourd'hui, c'est un membre influent du parti de Nelson Mandela. 

"Ce serait une bonne chose et laissez-moi vous expliquer pourquoi: les éléments profitards, qui ne sont là que pour les largesses du pouvoir, seront obligés de quitter le navire. Seuls resteront les vrais militants", a-t-il dit devant la camera de la BBC.


LIRE AUSSI: Afrique du Sud: revers historique pour l'ANC et Zuma avec la perte de la capitale Pretoria

Depuis 1994, l'ANC a gagné toutes les élections. Cependant, l'année dernière, il a perdu la plupart des grandes villes lors des élections locales. Les électeurs ont voulu sanctionner le parti à cause des nombreux scandales liés à la corruption. 

Le leader de l'ANC, le président Jacob Zuma, a échappé à 8 montions de défiance pour sa destitution. Lors de la dernière en date, en juillet dernier, il a failli passer à la trappe, avec un écart d'une vingtaine de voix seulement, alors qu'il dispose d'une cinquantaine de voix de plus au Parlement. C'est dire que certains élus de l'ANC ou de leurs alliés communistes ont voté contre Zuma. 


Le 12/09/2017 Par Mar Bassine

à lire aussi