Fermer

Zimbabwe: les manifestants voulaient prendre le palais de Mugabe

Mise à jour le 18/11/2017 à 13h58 Publié le 18/11/2017 à 13h47 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Zimbabwe: l'armée empêche les manifestants d'arriver au palais présidentiel

Le vieux et sénile Mugabe doit partir.

© Copyright : DR

#Autres pays : La police dont le chef fait partie des personnes arrêtées par les militaires avait autorisé la manifestion de ce samedi, mais visiblement elle a été débordée.


Des militaires lourdement armés ont stoppé samedi des milliers de manifestants qui se dirigeaient vers le palais présidentiel à Harare pour demander le départ du chef de l'Etat Robert Mugabe, a constaté un journaliste de l'AFP.


LIRE AUSSI: Zimbabwe. Qui est le "crocodile" Mnangagwa qui fait vaciller Mugabe
 
Les manifestants, qui participent à une journée nationale de mobilisation pour obtenir la démission du président placé en résidence surveillée par l'armée cette semaine, se sont assis sur la chaussée, en signe de protestation, à quelques 200 mètres du palais présidentiel.
Le 18/11/2017 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi