Fermer

Egypte. Présidentielle 2018: les Emirats Arabes Unis démentent Ahmed Chafiq

Mise à jour le 30/11/2017 à 14h53 Publié le 30/11/2017 à 12h43 Par Karim Zeidane

#Politique
ahmed chafiq

L'ex-Premier ministre égyptien Ahmed Chafiq prétend être interdit de quitter le territoire émirati.

#Autres pays : Les autorités émiraties ont démenti les allégations de l’ancien Premier ministre égyptien Ahmed Chafiq, candidat à la présidentielle de 2018, qui avait déclaré que les Emiratis l'empêchaient de quitter les Emirats.

Quelques heures après l’annonce de sa candidature à la présidentielle égyptienne de 2018, le dernier Premier ministre égyptien de l’ère Moubarak, Ahmed Chafiq, avait annoncé que les autorités émiraties lui avaient interdit de quitter les Emirats.

Toutefois, selon Al Masry al-Yaoum, le chef de la sécurité générale de Dubaï, Dhahi Khalfan, a démenti la déclaration de l’ancien Premier ministre.


LIRE AUSSI: Egypte. Présidentielle 2018: l'ex-premier ministre Chafiq candidat


Mieux, Khalfan a taclé Chafiq dans un tweet, écrivant: «Dans son conflit avec les Frères musulmans, Hosni Mubarak a décidé de ne pas quitter l’Egypte et de faire face à ses adversaires devant la justice, sans tenir compte de tout ce qui pourrait lui arriver. Ahmed Chafiq a eu peur et j’ai été surpris de la façon dont il a annoncé sa candidature aux élections». 

Rappelons que Ahmed Chafiq a été candidat aux élections présidentielles égyptiennes de 2012 lors desquelles il a été battu par Mohamed Morsi. Et depuis sa défaite, il réside aux Emirats Arabes Unis. Hier, deux de ses collaborateurs avaient annoncé qu’il était candidat à l’élection présidentielle de 2018.
Le 30/11/2017 Par Karim Zeidane