Fermer

Cameroun: la crise anglophone au menu de la visite de la SG du Commonwealth

Mise à jour le 18/12/2017 à 18h22 Publié le 18/12/2017 à 18h12 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Politique
Patricia Scotland, secrétaire général du Commonwealth arrive à Yaoundé

Patricia Scotland, secrétaire général du Commonwealth.

© Copyright : DR

#Autres pays : Patricia Scotland arrive ce soir à Yaoundé alors que les combats s’intensifient dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. Au menu de son séjour, une rencontre avec le président Paul Biya.

Patricia Scotland, secrétaire général du Commonwealth, arrive à Yaoundé ce soir, pour une visite de cinq jours. «En tant que membre estimé de notre famille du Commonwealth, cette visite me permettra non seulement de mieux connaître le pays et ses habitants, mais surtout de discuter des moyens concrets par lesquels le Commonwealth peut soutenir les efforts du Cameroun pour relever les défis urgents auxquels il est confronté», déclare Patricia Scotland, dans un communiqué publié sur le site Internet du Commonwealth. Parmi ces «défis urgents», difficile de ne pas parler de la crise dite anglophone.

La visite de cette responsable de l’organisation, qui regroupe les pays ayant l’anglais et la culture britannique en partage, arrive dans un contexte où la crise sévit depuis plus d’un an dans le pays.


LIRE AUSSI: Cameroun: les combats s’intensifient avec sécessionnistes en zone anglophone


La situation s’est même durcie, avec l’intensification des combats entre des guerriers se réclamant d’une faction sécessionniste et les militaires camerounais. De violents combats se sont tenus dans la ville de Mamfé, dans le sud-ouest et dans la localité de Dadi où, selon une source militaire, cinq assaillants ont été tués et une vingtaine de personnes interpellées par les éléments du Bataillon d’intervention rapide (BIR), une unité d’élite de l’armée camerounaise. Une cinquantaine de fusils artisanaux, des pistolets automatiques, des munitions et divers effets militaires ont également été saisis à l’occasion.

Il y a quelques semaines, Patricia Scotland a lancé un appel pour la paix, l’unité et la non-violence au Cameroun, se disant «particulièrement préoccupée» par la situation dans les deux régions anglophones du pays.


LIRE AUSSI: Cameroun. Crise anglophone: Paul Biya promet d’en finir avec les sécessionnistes


Au cours de son séjour, la secrétaire générale s'entretiendra avec les plus hautes autorités camerounaises, dont le président de la République et le Premier ministre. Elle rencontrera aussi les membres de la société civile, la Commission nationale pour le bilinguisme et le multiculturalisme, les partis politiques représentés à l’Assemblée nationale, le Conseil électoral, les milieux économliques.

Agée de 62 ans, Patricia Scotland est depuis 2016, la première femme au poste de secrétaire générale du Commonwealth. Elle a pour rôle de promouvoir les valeurs de cette organisation intergouvernementale composée de 52 États membres qui, pour la plupart, sont d'anciens territoires de l'Empire britannique.
Le 18/12/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne