Fermer

Vidéo. Mali: le bâtonnier évalue la situation sécuritaire dans le Centre et le Nord

Mise à jour le 06/02/2018 à 21h35 Publié le 06/02/2018 à 14h41 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Politique
Réaction du bâtonnier malien sur l'insécurité au Nord du Mali
© Copyright : le360: Diemba Moussa Konaté

#Autres pays : Tôt ou tard, l'appareil judiciaire héritera des dossiers des criminels sévissant dans le nord et le centre du pays, mais également des plaintes des milliers de victimes. Le thème de la rentrée du barreau malien est donc bien choisi.

La rentrée solennelle du barreau malien est prévue pour les 7 et 8 février prochains sous le thème de la "crise sécuritaire et les libertés publiques". Dans le contexte actuel, les hommes en robe noire ne pouvaient mieux choisir leur thème pour l'année en cours, compte tenu de la dégradation de la situation sécuritaire dans la partie septentrionale du pays. 


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: l'insécurité, une équation aux multiples variables

Il s’agira au cours de cette rentrée de mettre en exergue la place de l’avocat dans la gestion de la crise et dans la protection des libertés publiques.


Pour sa part, le bâtonnier de l’ordre des avocats du Mali estime que la crise pourrait se prolonger. Me Alhassane Sangaré, qui donne des précisions par rapport au thème choisi cette année, estime que le pays a encore un long chemin à parcourir avant de retrouver une situation normale dans les régions du centre et du nord. 

Malheureusement, les faits récents lui donnent raison, puisque de nombreux attentats contre des civils et plusieurs attaques de camps militaires ont abouti à la mort de dizaines de personnes au cours des dernières semaines. Et cette question concerne aussi bien les sécuritaires que l'appareil judiciaire, qui finit tôt ou tard par hériter des dossiers de criminels et des plaintes de victimes. 
Le 06/02/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

à lire aussi