Fermer

Maurice. Scandale financier: la présidente refuse désormais de démissionner

Mise à jour le 14/03/2018 à 11h15 Publié le 14/03/2018 à 10h56 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Ameenah Gurib-Fakim

La présidente mauricienne Ameenah Gurib-Fakim.

© Copyright : DR

#Autres pays : La présidente mauricienne Ameenah Gurib-Fakim, contestant les faits qui lui sont reprochés en lien avec un scandale financier, a annoncé mercredi qu'elle refusait de démissionner, contrairement à ce qu'avait annoncé la semaine passée le Premier ministre Pravind Jugnauth.

Au lendemain de la fête de l’indépendance de son pays, Ameenah Gurib-Fakim affiche sa détermination de rester président de l'ile maurice.

Accusée d’avoir dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, Ameenah Gurib-Fakim a été appelée à démissionner. Et ce en application de l’article 30 de la Constitution mauricienne et suivant une décision adoptée en Conseil des ministre.


LIRE AUSSI: Maurice. Scandale financier: la présidente va démissionner


Face à cette sitaution, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, avait annoncé que sa démission interviendrait "peu après les célébrations du 12 mars, mais définitivement avant la rentrée parlementaire.

Seulement, la présidente mauricienne contestant les faits qui lui sont reprochés en lien avec un scandale financier, a annoncé mercredi qu'elle refusait de démissionner, contrairement à ce qu'avait annoncé la semaine passée le Premier ministre Pravind Jugnauth.

"N'ayant rien à se reprocher et pouvant apporter des preuves corroborantes, son Excellence Mme Ameenah Gurib-Fakim rejette toute perspective de démission", a annoncé dans un communiqué la présidence mauricienne.
Le 14/03/2018 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi