Fermer

Cameroun. Crise anglophone: le ministre de l’Administration territoriale en messager dans le Nord-Ouest

Mise à jour le 19/03/2018 à 14h20 Publié le 19/03/2018 à 10h58 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Politique
crise anglophone
© Copyright : DR

#Autres pays : Paul Atanga Nji s'est rendu en fin de semaine dans la région anglophone du Nord-Ouest pour transmettre les félicitations du chef de l’Etat aux autorités administratives et aux forces de l’ordre pour leur «professionnalisme» dans la gestion de la crise. Il a également interpellé les séparatistes.

Le ministre de l’Administration territoriale a effectué une visite de terrain en fin de semaine dernière dans la région anglophone du Nord-Ouest, secouée par une crise sociopolitique depuis octobre 2016. Paul Atanga Nji, qui a fait son entrée au gouvernement à la faveur du réaménagement ministériel du 2 mars dernier, était porteur d’un message du chef de l’Etat.

«Monsieur le président de la République m’a chargé de transmettre aux autorités administratives, ses félicitations et ses remerciements pour leur professionnalisme» dans la gestion de cette crise, a-t-il déclaré à la radio nationale. Paul Biya salue ainsi les efforts fournis par les autorités administratives qui «ont pu gérer les perturbations qui sont orchestrées par un groupe de terroristes» depuis le déclenchement de la crise anglophone.


LIRE AUSSI: Cameroun: les "anglophones" se radicalisent dans une logique de guérilla


Des félicitations et des remerciements, le chef de l’Etat en a également adressé aux forces de l’ordre. «Les forces de défense ont fait preuve de professionnalisme. Ils ont été victimes de nombreuses provocations, mais ils ont gardé leur sang-froid. Le gouverneur de la région, les préfets, les sous-préfets, les autorités religieuses, chacun a contribué pour que le calme revienne. Le président de la République a toujours travaillé pour ce grand Cameroun, respecté, uni et indivisible. Nous sommes venus transmettre ce message de dialogue aux populations, et le message de félicitations du chef de l’Etat aux forces de défense et de sécurité», a justifié le ministre, natif du Nord-Ouest.

Il a profité de son séjour dans la région pour appeler les séparatistes anglophones à reprendre le droit chemin. «Le moment est venu de se reconvertir, pour la simple raison que le désordre ne profite à personne», a-t-il martelé. Après Bamenda, la capitale régionale du Nord-Ouest et épicentre de la contestation anglophone, Paul Atanga Nji a mis le cap sur Batibo, ville où le sous-préfet local et le délégué régional du ministère des Affaires sociales ont été enlevés en février dernier.


LIRE AUSSI: Cameroun: 5 choses à savoir sur la crise anglophone


Cette visite intervient au lendemain du Conseil des ministres du 15 mars dernier. Dans sa communication spéciale ce jour-là, Paul Biya a demandé que les efforts menés par les forces de défense et de sécurité, et qui ont permis de «réduire drastiquement les exactions des groupes criminels» qui sévissent dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ainsi que dans l’Extrême Nord du pays, soient poursuivis en vue notamment d’un «retour à la normale des activités économiques et sociales».







Le 19/03/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell