Fermer

Présidence de la Francophonie: le Rwanda fait les yeux doux au Cameroun

Mise à jour le 30/06/2018 à 09h34 Publié le 30/06/2018 à 09h30 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Politique
Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères

Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères.

© Copyright : DR

#Autres pays : Envoyée spéciale du président Paul Kagame, la ministre rwandaise des Affaires étrangères était ce mois de juin à Yaoundé pour solliciter le soutien du Cameroun en faveur de la candidature du Rwanda au poste de secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie.

«Je suis venu ici en tant qu'émissaire du président Paul Kagame avec un message à transmettre à son frère, le président Paul Biya. Le message a trait à la candidature du Rwanda à l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Nous soumissionnons pour le poste de secrétaire général».

C’est en ces termes que s’exprimait la ministre rwandaise des Affaires étrangères, au sortir de l’audience avec le Premier ministre camerounais, Philemon Yang, le 14 juin dernier à Yaoundé. Au cours de cette audience, Louise Mushikiwabo a remis le message du président rwandais au chef du gouvernement, afin que celui-ci le transmette au président de la République. Message dans lequel le Rwanda sollicite le soutien du Cameroun pour sa candidature au poste de secrétaire général de l’OIF.


>>>LIRE AUSSI: Francophonie: la Rwandaise Mushikiwabo cherche le soutien des Africains


En effet, Kigali espère ainsi obtenir la voix du Cameroun lors du prochain sommet de l’OIF prévu en octobre prochain en Arménie. Ce sommet élira le prochain secrétaire général de la Francophonie, pour un mandat de quatre ans. Le secrétaire général est celui qui assure un lien direct entre les instances et le dispositif opérationnel de la Francophonie. La charte le désigne comme la «clé de voûte du dispositif institutionnel de la Francophonie».

Ce poste est pour le moment occupé par Michaëlle Jean, élue à la tête de l’organisation le 30 novembre 2014 lors du 15e sommet de la Francophonie à Dakar, au Sénégal. La Canadienne est candidate à sa propre succession.

On ignore encore la réponse de Yaoundé, même si des sources indiquent que le pays voit cette candidature africaine d’un bon œil. Une candidature qui bénéficie d’ores et déjà du soutien de la France, si on se réfère à l’annonce faite par le président français Emmanuel Macron lors d'une visite de Paul Kagame en mai dernier à Paris.

Ce que l’on sait avec certitude, c’est que Louise Mushikiwabo et Philemon Yang ont profité de leur tête-à-tête pour revisiter la coopération entre les deux pays. La ministre rwandaise a d’ailleurs salué l’excellence des relations entre les deux nations. L’un des aspects clés de cette relation bilatérale est la compagnie nationale aérienne rwandaise, Rwandair, qui opère depuis Douala, la métropole économique camerounaise, a-t-elle déclaré, selon ce que rapporte la presse locale.
Le 30/06/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell