Fermer

L'Algérie choisit GLONASS pour guider ses missiles à la place du GPS

Mise à jour le 04/07/2018 à 16h48 Publié le 04/07/2018 à 15h40 Par Mar Bassine

#Politique
L'Algérie opte pour
© Copyright : DR

#Autres pays : Dans sa course à l'armement, l'Algérie a acquis depuis le 10 octobre 2017 les droits d'utilisation du signal de haute précision GLONASS, l'équivalent du GPS, pour guider ses missiles.


Avec l'Algérie, la production de matériel militaire russe a décidément de beaux jours devant elle. L'agence d'information russe, Sputnik, a annoncé sur son site que l'Algérie bénéficiera durant les dix prochaines années du droit d'utilisation du "signal de haute précision de GLONASS, le système de géolocalisation russe". 

Ce signal est acquis dans un but purement militaire, puisqu'il est destiné au guidage des missiles. Ainsi, la Russie livrera à l'Armée algérienne tous les équipements techniques nécessaires. Le pays d'Afrique du Nord s'engage à ne pas céder le matériel en question, mais également à ne pas le démontrer afin de ne pas en faire une copie. Engagement qu'il sera difficile de tenir, vu que l'Algérie est le pays qui fournit aux rebelles du Polisario l'essentiel de leurs équipements. 


>>>LIRE AUSSI: Armement: Top 5 des pays africains qui s’arment auprès de la France

Quoi qu'il en soit, l'Algérie montre par là qu'elle est disposée à renforcer ses armes de longue portée et à haute précision. A ce jour, c'est le deuxième pays, après l'Inde, à recourir à ce système russe de géolocalisation. 

Actuellement, il existe quatre grands systèmes qui se font concurrence. Si le plus connu est le Global positionning sytem (GPS) américain, les Européens, eux, disposent de Galileo, alors que les Chinois disposent depuis cinq ans de Beidou, dont l'installation est obligatoire dans les autocars et autres camions chinois. 
Le 04/07/2018 Par Mar Bassine