Fermer

Egypte: arrestation du patron des douanes pour "corruption"

Mise à jour le 09/07/2018 à 16h03 Publié le 09/07/2018 à 15h56 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Al Sissi
© Copyright : DR

#Autres pays : Le président du service des douanes égyptiennes a été arrêté lundi pour "corruption", une accusation liée à un phénomène endémique dans le pays, a annoncé l'Autorité de contrôle de l'administration dans un communiqué.


Selon cet organisme chargé de veiller à la probité dans la fonction publique, Gamal Abdelazim "a obtenu des pots-de-vin (...) en échange de la contrebande de biens interdits à l'importation et sans paiement des droits de douane dus". M. Abdelazim est également accusé d'avoir demandé à ses employés de "préparer des rapports contraires à la réalité afin de réduire les amendes sur les biens saisis", ajoute le texte sans plus de précisions.

M. Abdelazim avait été nommé à son poste en mai par le précédent ministre des Finances. L'actuel ministre des Finances Mohamed Maeit a prêté serment en juin. Les citoyens égyptiens se plaignent régulièrement de la corruption dans l'administration.


>>>LIRE AUSSI: Cameroun: la Commission anticorruption aux trousses du ministre de l’Economie

Le président Abdel Fattah al-Sissi a fait de la lutte contre ce fléau l'un de ses chevaux de bataille depuis sa première élection en 2014. En 2017, Transparency International avait jugé que "les niveaux de corruption en Egypte sont encore élevés en l'absence d'une réelle volonté politique de la combattre".

L'ONG, qui milite contre les délits financiers, a notamment souligné l'éviction en 2016 par M. Sissi de l'ancien chef de la lutte anti-corruption Hicham Geneina, "pour avoir exposé publiquement combien la corruption avait coûté à l'Egypte". L'Egypte est classée à la 117e place (sur 180) à l'index 2017 sur la perception de la corruption établi par Transparency International.
Le 09/07/2018 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi