Fermer

Afrique du Sud: l'ANC renforce sa côte de popularité après le départ de Zuma

Publié le 18/07/2018 à 07h16 Par Le360 Afrique - MAP

#Politique
Cyril Ramaphosa

Cyril Ramaphosa a été élu président de l'ANC.

© Copyright : DR

#Autres pays : Le parti sud-africain du Congrès National Africain (ANC) semble avoir le vent en poupe, un sondage publié mardi montrant la consolidation de la population de cette formation qui préside aux destinées des Sud-Africains depuis la fin du régime de la ségrégation raciale en 1994.

L’étude, réalisée entre le 20 avril et le 7 juin derniers par l’Institut Ipsos sur un échantillon représentatif de 3.738 adultes, a montré que 60 pc des votants sud-africains voteraient pour l’ANC lors des prochaines élections, prévues en 2019.

Il s’agit d’un rebond important de la popularité du parti de Nelson Mandela depuis le limogeage en février dernier de l’ancien président Jacob Zuma, éclaboussé par une série de scandales politico-financiers, et son remplacement par Cyril Ramaphosa.

L’étude d’Ipsos crédite l’Alliance Démocratique (DA), principale formation d’opposition, d’un soutien ne dépassant pas les 13%.


LIRE AUSSI: Afrique du Sud: Jacob Zuma quitte la tête de l'ANC en déplorant son déclin


Le parti de l’Economic Freedom Fighters (EFF), une formation populiste créée et dirigée par Julius Malema, vient en troisième position avec 7% seulement des intentions de vote.

L’ANC avait remporté les dernières élections générales, tenues en 2014, avec une majorité de 62,2% des votes. Lors des élections municipales de 2016 cette majorité a baissé à 54,5% en raison des divisions qui déchiraient le parti sous Zuma.
Le 18/07/2018 Par Le360 Afrique - MAP