Fermer

Cameroun: un candidat à la présidentielle porte plainte contre le président de l’Assemblée nationale

Publié le 23/07/2018 à 16h54 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Politique
Assemblée nationale du Cameroun
© Copyright : DR

#Autres pays : Le candidat du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto, accuse le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril de «destruction et d'actes de terrorisme».

Le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) a porté plainte le 19 juillet 2018 auprès du commissaire du gouvernement près le tribunal militaire de Yaoundé contre de hauts cadres du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), le parti au pouvoir.

Parmi ces pontes, issus de la partie septentrionale du pays, figurent le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril et des membres du gouvernement. Notamment, le ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique, Mounouna Foutsou et celui en charge de l’Élevage, le Dr Taïga.

Ce parti de l’opposition dont le président, Maurice Kamto, est candidat au prochain scrutin présidentiel, accuse ces responsables d’avoir procédé le 14 juillet dernier d'avoir mis le feu à des t-shirts, des pancartes, des écharpes et autres gadgets précédemment arrachés par la violence aux militants du MRC.


LIRE AUSSI: Cameroun: une trentaine de candidats à l’élection présidentielle


Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux appuie les dires du MRC. Des actes qui, selon cette formation politique, ont été prémédités lors d'une conspiration arrêtée lors d’une réunion présidée par le président de l’Assemblée nationale.

Ceci afin d’intimider les populations et contraindre le MRC à s’abstenir d’organiser des meetings dans la région de l’Extrême-Nord. Ce, alors que la campagne électorale pour le scrutin présidentiel sera officiellement lancée en septembre 2018. Le parti annonce qu’il va se porter partie civile dans cette affaire.

L’élection présidentielle doit se dérouler le 7 octobre prochain au Cameroun. Une trentaine de postulants ont du reste déposé un dossier de candidature pour cette élection. Les dossiers sont en cours d’examen et la liste définitive des candidats devrait être publiée d’ici le 8 août par Élections Cameroon (ELECAM), l’organe en charge de l’organisation du scrutin.

Le 23/07/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi