Fermer

Cameroun: la Banque mondiale appuie le renforcement de la sécurité aérienne

Mise à jour le 22/09/2018 à 12h01 Publié le 22/09/2018 à 11h58 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Politique
aéroport de Douala
© Copyright : DR

#Autres pays : L’institution financière va soutenir le pays à hauteur de 30 milliards de francs CFA (46 millions d'euros), dans le cadre du Projet de développement du secteur des transports.

Le volet aviation et sécurité aérienne comprend 23% du Projet de développement du secteur des transports (PDST), dont la première session du Comité de pilotage s’est tenue à Yaoundé, la capitale camerounaise. Un volet financé à hauteur de 30 milliards de francs CFA par la Banque mondiale (BM), à travers la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD). Lors de la dernière réunion du Comité de l’aviation civile du Cameroun en août 2018, l’audit mené par les experts de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) dans le pays avait donné des résultats encourageants.

Selon le directeur général de la Cameroon Civil Aviation Authority (CCAA), Paule Assoumou Koki, le Cameroun se conforme à 70, 69% pour la conformité aux normes de l’OACI et à plus de 68% pour la supervision que l’autorité aéronautique fait du secteur. Un taux supérieur à la moyenne du continent africain qui est de 58%.


LIRE AUSSI: Cameroun-CAN 2019: des compagnies aériennes dénoncent l’insalubrité de l’aéroport de Douala


Selon la BM, les objectifs de développement du projet de développement du secteur des transports au Cameroun sont de renforcer la planification des transports, d’améliorer l’efficacité et la sécurité des transports sur le tronçon Babadjou-Bamenda du corridor de transport Yaoundé-Bamenda, et d’améliorer la sûreté et la sécurité dans certains aéroports.

Sur ce point précis, il s’agit notamment de faciliter l’évaluation efficace de l’aérodrome et de l’assistance au sol (AGA) par l’Organisation de l’aviation civile internationale à Yaoundé (Centre), Douala (Littoral) et Garoua (Nord). De quoi améliorer la desserte aérienne du pays et avoir des retombées positives sur les échanges et le tourisme.


LIRE AUSSI: Cameroun: les propositions de la Banque mondiale pour atteindre l’émergence en 2035


Ces aéroports sont du reste en cours de réfection et subissent d’importants travaux de réhabilitation. Le PDST, qui doit être clôturé en 2022, est la première opération de la BIRD en faveur du Cameroun depuis 1992. Cette opération a pu voir le jour grâce au statut de "pays à financement mixte" obtenu en 2014 par le Cameroun qui peut, à ce titre, bénéficier du guichet de financement concessionnel de la Banque mondiale (l’IDA) et des prêts de la BIRD.

Le 22/09/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi