Fermer

RDC. Présidentielle: le Prix Nobel Mukwege retarde son retour

Publié le 18/12/2018 à 19h16 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Docteur Mukwege
© Copyright : DR

#Autres pays : Le gynécologue congolais Denis Mukwege, co-lauréat du prix Nobel de la paix 2018, a retardé son retour en République démocratique du Congo initialement prévu le 20 décembre, trois jours avant des élections à hauts risques.

"A la suite d'une contrainte d'agenda, le docteur Mukwege n'arrivera pas à Bukavu le 20 décembre comme il était prévu", indique l'entourage du directeur de la clinique Panzi dans la province du Sud-Kivu.

"L'homme qui répare les femmes" victimes de violences sexuelles se trouve encore en Europe depuis la remise de son prix à Oslo le 10 décembre.

"Il a encore un important rendez-vous (pour un) plaidoyer pour la paix dans notre pays", ajoute ce message du directeur de cabinet du Dr Mukwege parvenu à l'AFP.

"Nous vous tiendrons au courant de la date de sa venue dans le meilleur délai", poursuit ce message adressé "à la population du Sud-Kivu et de notre pays".

Les élections présidentielle, législatives et provinciales de dimanche doivent désigner le successeur du président Joseph Kabila.


LIRE AUSSI: Prix Nobel de la Paix 2018: qui est le Dr Mukwege, l’"Homme qui répare les femmes"?


Outre son engagement pour la cause des femmes, le docteur Mukwege est une voix critique envers le régime du président Kabila.

"Mon pays est systématiquement pillé avec la complicité des gens qui prétendent être nos dirigeants" et "les bénéfices de nos minerais finissent sur les comptes opaques d’une oligarchie prédatrice", avait-il déclaré dans son discours de réception du prix Nobel.

Il avait aussi réclamé "le principe d’élections libres, transparentes, crédibles et apaisées" dans son discours.

L'insécurité pourrait aussi être à l'origine du report de son retour en RDC, indique une source qui demande à ne pas être citée, qui doute que le docteur soit présent en RDC le jour du vote.

Le docteur Mukwege avait été attaqué en octobre 2012 à son domicile de Bukavu. Un de ses employés avait été tué. Il s'était alors brièvement réfugié en Europe.
Le 18/12/2018 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi