Fermer

Cameroun: réouverture de la frontière avec le Nigeria

Publié le 19/05/2019 à 11h43 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Politique
Boko Haram
© Copyright : DR

#Autres pays : Les autorités camerounaises ont annoncé le 15 mai dernier, l’ouverture officielle du corridor Amchidé-Banki après 5 ans de fermeture due aux exactions de la secte terroriste Boko Haram.

La frontière Cameroun-Nigeria a été officiellement ouverte le 15 mai dernier dans la localité d’Amchidé, dans la région de l’Extrême-Nord. Celle-ci était fermée depuis 5 ans à cause de l’insécurité dans cette partie du pays due aux exactions de la secte terroriste nigériane Boko Haram.

Une situation qui avait porté un coup dur aux échanges commerciaux à Amchidé, plaque tournante des échanges commerciaux entre les deux pays, avec prolongement vers le Tchad, la République centrafricaine (RCA) et la République démocratique du Congo (RDC).

«La ville de Amchidé comptait jadis 15.000 habitants. C’était un véritable carrefour du commerce transfrontalier. Outre le Cameroun et le Nigeria, on y retrouvait de grands commerçants venus du Tchad, de la RCA et même du Congo», a rappelé le lamido-maire de la commune de Kolofata, Seidy Boukar.


LIRE AUSSI: Cameroun: près de 200 ex-jihadistes de Boko Haram rentrent volontairement au pays


«Il y a un ensemble d’éléments qui nous ont fait penser qu’il fallait rouvrir ce corridor. Il s’agit d’un carrefour vital. Nous avons reçu de hautes directives du chef de l’Etat, qui nous ont déjà conduits à rouvrir d’autres corridors comme Fotokol», a déclaré le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midiyawa Bakary, dans des propos rapportés par la radio nationale.

Selon les autorités, la réouverture officielle du corridor Amchidé-Banki est la preuve de l’affaiblissement des «terroristes» de Boko Haram, qui continuent à s’infiltrer de manière sporadique en territoire camerounais.


Le 19/05/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem