Fermer

CEDEAO. Terrorisme: le président nigérian plaide pour des actions sécuritaires communes

Mise à jour le 29/06/2019 à 20h19 Publié le 29/06/2019 à 20h11 Par Le360 Afrique - MAP

#Politique
CEDEAO
© Copyright : DR

#Autres pays : Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a relevé, samedi à Abuja, la nécessité de mettre en oeuvre des actions communes pour faire face aux défis sécuritaires en Afrique de l'Ouest, dans l'intérêt de la stabilité régionale.

Intervenant à l'ouverture du 55è Sommet ordinaire des Chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Buhari a noté que les violences intercommunautaires, les conflits et les attaques jihadistes sapent les efforts de la région pour une véritable intégration régionale.

"Ces menaces ont des conséquences sur la coexistence pacifique de nos communautés et sur leurs moyens de subsistance", a t-il estimé, appelant à mettre en oeuvre une action "collective pour mettre fin à ces défis, dans l'intérêt de la stabilité régionale et du bien-être de nos peuples".

"Nous devons envoyer un message clair et uni aux auteurs des violences, leur dire que nous sommes résolus à les combattre et à les vaincre", a ajouté le président nigérian.


LIRE AUSSI: Sahel: faut-il négocier avec les jihadistes?


Au menu de ce 55e sommet figurent la réforme en cours au sein de la Commission de la CEDEAO, l'approfondissement du processus de l’intégration des peuples, la libre-circulation des personnes, des biens et des services et d’autres préoccupations spécifiques à certains Etats membres.

Les chefs d’Etat des pays membres de la CEDEAO évoqueront, en outre, la future monnaie unique et le choix du régime de change et du modèle de banque centrale.

Prévu pour être lancée en 2020, l’éco (monnaie unique de la CEDEAO) devra remplacer les devises nationales jusque-là utilisées dans la plupart des Etats de la sous-région.
Le 29/06/2019 Par Le360 Afrique - MAP