Fermer

Cameroun: voici pourquoi le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, se trouve à Yaoundé

Mise à jour le 23/10/2019 à 12h35 Publié le 23/10/2019 à 12h21 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Politique
Jean-Yves Le Drian

#Autres pays : Le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères effectue une visite de travail ces 23 au 24 octobre au Cameroun, au moment où se tient le premier sommet Russie-Afrique à Sotchi. Au menu, les évolutions de la "crise anglophone" et les projets de développement financés par la France.

Le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, est à Yaoundé ce mercredi 23 octobre. Une visite de travail prévue sur deux journées, jusqu'à demain, avec, au programme, une audience ce jour-même avec le président de la République, Paul Biya, qui ne s'est pas rendu au premier sommet Russie-Afrique, prévu aux mêmes dates à Sotchi, ville balnéaire russe.

Selon le magazine panafricain Jeune Afrique qui cite plusieurs sources, le ministre français devrait, au nom de la France, «féliciter et encourager» le chef de l’Etat camerounais pour les évolutions positives dans la recherche d’une sortie de crise dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, et formuler «les attentes» de Paris dans une mise en œuvre rapide des résolutions issues du «grand dialogue national», qui s'est tenu du 30 septembre au 4 octobre dernier à Yaoundé, la capitale.


LIRE AUSSI: Cameroun. Crise anglophone: les Etats-Unis condamnent la décapitation de deux soldats


Après Yaoundé, Jean-Yves Le Drian mettra le cap sur Douala, la métropole économique du Cameroun, où il va officiellement inaugurer le deuxième pont sur le Wouri, une infrastructure qui a nécessité un investissement de 132 milliards de francs CFA, réalisée grâce à un financement de l’Agence française de développement (AFD). Ce pont est ouvert à la circulation depuis octobre 2017.

En marge de cette inauguration, le ministre français va aller à la rencontre d'acteurs du secteur privé, lors d’une concertation ce jeudi 24 octobre 2019 au siège du Groupement inter-patronal du Cameroun (GICAM).


LIRE AUSSI: Cameroun. Crise anglophone: la Chine et la Russie privilégient des solutions internes


Cette rencontre, à laquelle sont également conviés les membres du Cercle des affaires françaises du Cameroun (CAFCAM), sera «l’occasion d’échanges francs sur les perspectives économiques de notre pays, le rôle que le secteur privé peut jouer  [et] l’appui que la France peut apporter dans ce cadre», précise le GICAM dans un communiqué publié voici deux jours, lundi 21 octobre 2019, sur son site Internet.

Jean-Yves Le Drian devrait également se rendre dans la région de l’Extrême-Nord ou sévit la secte terroriste Boko Haram, notamment à Mokolo, localité située à la frontière avec le Nigeria, selon une information ayant fuité sur les réseaux sociaux, émanant du gouverneur de cette localité, Midjiyawa Bakary, dans un courrier qu'il avait adressé au préfet du département du Mayo-Tsanaga. En effet, certains projets de développement mis en œuvre dans cette partie du pays le sont avec le concours de la France.
Le 23/10/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

à lire aussi