Fermer

L'UE autorise la commercialisation d'un deuxième vaccin contre l'Ebola

Mise à jour le 01/07/2020 à 18h00 Publié le 01/07/2020 à 18h00 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
vaccin ebola
© Copyright : DR

#Autres pays : La Commission européenne a autorisé mercredi la mise sur le marché du vaccin contre Ebola du laboratoire Janssen, une filiale de Johnson&Johnson, le deuxième traitement de ce type à recevoir le feu vert de l'UE.

Sur recommandation de l'Agence européenne du médicament, l'exécutif européen a pris la décision d'autoriser le vaccin constitué de deux composants, appelés Zabdeno et Mvabea. Notamment destiné aux soignants qui se rendent en Afrique, ce vaccin a été développé avec le soutien du programme de recherche européen Horizon 2020.

La décision a été rapide, en un mois, contre deux en temps normal, explique l'institution dans un communiqué."Il s'agit du deuxième vaccin contre le virus Ebola que la Commission autorise en moins d'un an et confirme une fois de plus que l'UE reste à la pointe de l'effort mondial pour sauver des vies de ce virus", s'est félicitée la commissaire à la Santé Stella Kyriakides.


LIRE AUSSI: Ebola: des chercheurs espagnols veulent aboutir à un vaccin universel


"Nous savons très bien, grâce à la crise du coronavirus, que les virus ne respectent pas les frontières - protéger la santé des autres, c'est protéger la santé de tous", a-t-elle souligné. En novembre, la Commission avait autorisé la commercialisation sur le marché de l'UE du vaccin du laboratoire américain Merck, sous le nom commercial d'Ervebo.

Fin juin, la République démocratique du Congo s'est offert un bref répit sur le front sanitaire en proclamant la fin de sa dixième épidémie d'Ebola, déclarée le 1er août 2018 dans l'Est du pays, et qui sur le sol congolais a tué 2.287 personnes pour 3.470 cas.


LIRE AUSSI: Ebola: le Gabon se dote d'un laboratoire ultra-sécurisé contre le virus


Pour la première fois, la vaccination a été massivement utilisée sur plus de 320.000 personnes, avec les deux vaccins non encore homologués de Merck et Johnson&Johnson. Pour autant, le virus reste actif et un nouveau foyer infectieux s'est déclaré en mai dans l'ouest du pays.
Le 01/07/2020 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi