Fermer

Nigeria: le gouvernement dément la mort de manifestants annoncée par Amnesty

Mise à jour le 21/10/2020 à 11h27 Publié le 21/10/2020 à 11h26 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Nigeria, une manifestation dispercée cause plusieurs morts.

Des jeunes Nigérians participant à la manifestation qui fait rage depuis début octobre.

© Copyright : Benson Ibeabuchi / AFP

#Autres pays : L'attaque de manifestants pacifiques mardi soir au péage de Lekki à Lagos, la capitale économique du Nigeria, par des forces armés n'a fait "aucun mort", a assuré mercredi le gouverneur de l'Etat de Lagos Babajide Sanwo-Olu.


"Il n'y a eu aucun mort, contrairement à ce qui est dit sur les réseaux sociaux", a affirmé le gouverneur, qui avait annoncé dans la matinée que 25 personnes avaient été blessées lors de cette fusillade. Ce sont des "éléments de l'armée nigériane" qui "ont été déployés au péage de Lekki hier soir", a-t-il ajouté, précisant qu'une "enquête avait été ouverte".


>>>LIRE AUSSI: Nigeria: la dispersion d'une manifestation fait plusieurs morts, selon Amnesty

Auparavant, plusieurs sources dont Amnesty International accusait l'armée nigériane d'avoir tué des manifestants dans la nuit du mardi au mercredi en voulant les dispercer.
Le 21/10/2020 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi