Fermer

Vidéo. Niger: Niamey abrite le 4e Congrès ordinaire de l’Union panafricaine de la jeunesse

Publié le 17/11/2021 à 09h37 Par notre correspondant à Niamey-Aboubacar Sarki

#Politique
Congrès de l'union panafricaine de la jeunesse
© Copyright : Le360 / Aboubacar Sarki

#Autres pays : Niamey abrite le 4e Congrès ordinaire de l’Union panafricaine de la jeunesse sous le thème: «Rôle de l’Union panafricaine de la jeunesse dans l’atteinte de l’Agenda 2063 et l’entrepreneuriat des jeunes dans le contexte de la Covid-19».

 
L’Union panafricaine de la jeunesse (UPJ) est la structure continentale des jeunes issus du Mouvement panafricain de la jeunesse (MPJ) qui a été créé en 1962, soit un an avant la création de l’Organisation de l’unité africaine OUA, l'ancêtre de l'Union africaine (UA). Le MPJ était animé par les Etats à travers les ministères en charge de la Jeunesse qui désignait à l’époque des fonctionnaires pour y siéger. Cependant depuis le 2 juillet 2006, suite à l’adoption de la Charte africaine de la jeunesse à Banjul, la conférence des chefs d’Etats et de gouvernance de l’Union africaine a décidé de transférer le mouvement panafricaine de la jeunesse aux organisations de jeunesse.

>>> LIRE AUSSI : L'Union africaine suspend le Soudan après le putsch

Ce 4e congrès ordinaire de l’Union panafricaine de la jeunesse est placé sous le thème «Rôle de l’union panafricaine de la jeunesse dans l’atteinte de l’Agenda 2063 et l’entrepreneuriat des jeunes dans le contexte de la Covid-19». 

«Le rôle de l’Union panafricaine de la jeunesse dans l’atteinte de l’agenda 2063 et l’entrepreneuriat des jeunes dans le contexte du Covid-19, sous le signe desquels nous plaçons nos assises, n’est pas du tout fortuit», selon Aliou Oumarou, président de l’UPJ.

Et d'ajouter que: «En effet, il me plaît de rappeler que cet agenda est le schéma directeur visant à transformer l’Afrique en une puissance mondiale à l’horizon 2063. C’est le cadre stratégique du continent qui vise à atteindre son objectif de développement inclusif et durable. Il s’agit pour le continent, dans les 50 années à venir, de revoir et d’adapter son programme de développement en raison des politiques structurelles. Il s’agit entre autres de: la paix et la réduction du nombre de conflits; la croissance économique et le progrès social renouvelés; la nécessité d’un développement axé sur les personnes; l’égalité entre hommes-femmes et l’autonomisation des jeunes».

>>> LIRE AUSSI : Vidéo. Pourquoi les députés du Parlement de l'Union africaine à Johannesburg en sont venus aux mains

Le Niger, qui abrite ces assises, a consenti d’importants efforts en vue de promouvoir l’entreprenariat des jeunes, a rappelé Ouhoumoudou Mahamadou, Premier ministre du nigérien. «L’Afrique compte sur vous pour réussir le pari de son agenda 2063. En matière d’d’entrepreneuriat, nos jeunes peuvent compter sur les mécanismes de financement appropriés mis en place afin de faire des jeunes de véritables capitaines d’industries. C’est-à-dire le fonds d’investissement pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, le fonds d’appui au PME PMI et le fonds pour le développement de l’inclusion financière» a-t-il dit aux participants.

Toutes ces initiatives visant à accompagner la vision de l’agenda 2063 sont souvent menacées par une mauvaise utilisation des réseaux sociaux. D’ou la création par l’Unicef de l’initiative U-Report qui oriente les jeunes vers une utilisation plus rationnelle des outils de communication numérique. 

«Cette plateforme prévoit, pour répondre aux aspirations et aux réelles besoins des jeunes nigériens et nigériennes, d’unir les jeunes dans leurs diversités, de faire de l’éducation et de l’autonomisation le capital à multiplier. Cette initiative des jeunes pour les jeunes et par les jeunes a mobilisé à ce jour plus de 20.000 jeunes à travers le Niger», a expliqué Stephano Savi, représentant résident de l’Unicef. 

>>> LIRE AUSSI : Jeux olympiques de la Jeunesse: Dakar 2022 reporté à 2026

L’Union panafricaine a délocalisé son siège de Khartoum au Soudan à Rabat au Maroc. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a été ovationné pour avoir offert un siège digne de son nom à l’organisation.  

 

Le 17/11/2021 Par notre correspondant à Niamey-Aboubacar Sarki