Fermer
#Politique

RDC: l'absence des jeunes parmi les nouveaux gouverneurs élus dérange l'opinion

#Autres pays : Les gouverneurs des provinces de la République démocratique du Congo viennent d'être élus. Un constat frappant: aucun jeune. Ce qui fait dire à l'opinion publique que la politique est encore réservée aux vieux, dans un pays où la population est majoritairement jeune.

Dans une déclaration devant la presse après les élections des gouverneurs et vices-gouverneurs de 14 provinces sur les 26 que compte la République démocratique du Congo (RDC), l’Union des jeunes Congolais pour le changement (UJCC) souligne qu’en parfaite adéquation avec le projet «Tufaulu Pamoja», visant la promotion des femmes et des jeunes dans les sphères de prise de décisions, beaucoup de jeunes ont présenté leurs candidatures à ces élections dans le but d’apporter une nouvelle impulsion dans la gestion de la chose publique et d’amorcer le renouvellement de la classe politique.

«Fort malheureusement, la réalité sur le terrain est que le système politique que nous continuons à combattre à ce jour n’a pas permis que ces élections soient basées sur des valeurs et pratiques démocratiques. C’est ici le lieu de dénoncer avec véhémence la corruption, les intimidations à l’endroit des candidats et même des électeurs, le diktat et l’instauration de la pensée unique voulant transformer les députés provinciaux aux caisses de résonance, aux personnes devant réfléchir par procuration, pire encore, aux moutons de panurge», s'est indigné Mukenge Totoro, le président l'UJCC.

>>> LIRE AUSSI: RDC: les pro-Tshisekedi remportent l'élection de gouverneurs de 11 provinces sur 14

Cette organisation en appelle donc à la conscience de toutes les institutions de la République. La démocratie devrait être progressive et non régressive afin que le Congolais ne perde pas espoir dans l’avenir car, a souligné Mukenge, «la victoire d’un regroupement politique sur les autres n’est pas forcément la victoire du peuple». Toutefois, l’UJCC félicite et encourage les jeunes candidats aux postes de gouverneurs. «L’histoire de la République retiendra qu’ils étaient à la hauteur de leurs ambitions et qu’ils ont peut-être perdu une bataille mais pas la guerre, a affirmé Mukenge.

Le responsable des jeunes a profité de l'occasion pour inviter la jeunesse congolaise à plus d’implication dans tout ce qui doit définir son avenir. «Nous invitons également tous les jeunes Congolais acquis au changement à soutenir vivement les propositions des réformes de la Loi électorale que nous avons déposées en bonne et due forme à l’Assemblée nationale afin que soient prises en compte leurs aspirations les plus profondes», a-t-il conclu.
Le 11/05/2022 Par notre correspondant à Kinshasa- Christian Nyamabu Kabeya