Fermer

La «vraie fausse» mort d’une ex-première dame

Publié le 12/04/2016 à 18h42 Par Souleymane Baba Toundé

#Société
Rosine Soglo

Rosine Sogle, ex-première dame du Bénin.

© Copyright : DR

#Autres pays : Elle est encore bien en vie. Elle, ce n’est ni plus moins que l’ex-première dame du Bénin, Rosine Soglo, également doyenne des parlementaires siégeant à l’Assemblée du pays. La responsable politique est sortie hier dans les médias locaux pour démentir une rumeur faisant état de son décès.

«Les rumeurs qui circulent depuis ce matin ne sont pas fondées. Maman est bien portante», c’est sur le compte Facebook officiel d’un de ses fils que l’ex-première dame du Bénin a rassuré ses «followers». Tout est parti d’un message lu à la télévision.

En effet, selon lanouvelletribune.info, cette situation de confusion autour de l’état de santé de la doyenne des députés béninois «fait suite à un hommage qu’on lui aurait rendu sur une chaîne de télévision dans le cadre de la journée du 08 mars, journée internationale de la femme». Il s’agit, plus précisément, de la diffusion d’un documentaire autobiographique dont le titre était «Rosine Soglo, une légende», réalisé et diffusé à l’antenne de la Télévision nationale depuis quelques jours.

La publication explique que «la rumeur a tellement enflé que des hommes des médias se sont rapprochés de l’entrourage de Roseline Soglo, vendredi dernier, pour avoir la vérité des faits.

Profitant de cette occasion, la principale concernée à décidé de «rompre son silence» pour mettre fin à la polémique soulevée par son faux décès. La dame, âgée de 85 ans, s’est même permise un peu d’ironie. «C’est peut-être un poisson d’avril, mais c’est déjà le 08 avril», a-t-elle déclaré.

Et l’ex-premère dame d’ajouter à destination de tous ceux-là qui l’ont cru morte: «Je n’ai jamais eu autant de coups de fil. Je ne savais même pas que j’étais tant aimée, pas du tout. Alors merci pour tout le monde». Ces malencontreux évènements auront en effet au moins le mérite de lui permettre de mesurer sa popularité.

Selon le site d’information panafricain Koaci.com, qui a repris l’information, Rosine Soglo s’est révélée en politique aux côtés de son mari et ex-Président du Bénin Nicéphore Soglo, au pouvoir de 1991 à 1996. La femme politique a dirigé pendant un temps le parti de la Renaissance du Bénin, avant de céder le flambeau à son fils Lehady Soglo.

Le 12/04/2016 Par Souleymane Baba Toundé