Fermer

Ghana-Nigéria: quand un «devin» installe la psychose en prédisant des frappes terroristes

Mise à jour le 15/04/2016 à 18h54 Publié le 15/04/2016 à 18h43 Par Souleymane Baba Toundé

#Société
TB Joshua
© Copyright : DR

#Autres pays : Les devins peuvent être parfois plus efficaces que les services de renseignements. TB Joshua, un «devin» nigérian, a provoqué une véritable psychose au Ghana et au Nigéria, prédisant une attaque terroriste durant ce mois d’avril, dans ces deux pays. Il créé la panique… Même chez la Police !

C’est une drôle de prémonition que vient de faire le prestidigitateur et devin Nigérian. Selon le site d’information francophone infosdaccra.com, c’est en marge d’un sermon diffusé en direct sur Emmanuel TV, la chaine de télévision personnelle de TB Joshua.

«Lors de son culte diffusé, TB Joshua a affirmé avec insistance que des terroristes étrangers allaient frapper au milieu des foules au Ghana et au Nigeria», rapporte la publication électronique. Le journal précise que le prestidigitateur aurait même donné des indications sur les dates auxquelles ces frappes devraient avoir lieu.

«Je vois jeudi, vendredi, et samedi…vous serez très surpris de voir ce qui se passera…Priez pour ces deux nations», a affirmé le devin, faisant référence au Nigeria et au Ghana. «Ce ne sera pas une attaque locale, elle viendra de l’étranger, alors ouvrez vos lèvres et priez,…», a-t-il recommandé.

Quant à la crédibilité à donner à ces prédictions macabres, infosdaccra.com explique que «TB Joshua est réputé pour ses prophéties qui s’avèrent droites dans la plupart des cas. Il a par le passé prédit de nombreuses attaques au Nigeria, mais c’est la première fois que le fondateur de la Synagogue Church of All Nations fait de telles révélations à propos du Ghana». Un recul qui ne rassure pas.

Même les autorités sécuritaires sont tentées d’y croire. Dans un second article, la publication précise en effet «qu’à la suite de la prophétie du pasteur nigérian, la police ghanéenne est sortie pour appeler au calme et à la sérénité».

Le journal rapporte «qu’un communiqué publié par la direction des affaires publiques des services de police ghanéenne, affirme que toutes les agences de sécurité dans le pays ont pris les mesures adéquates pour prévenir d’éventuelles attaques terroristes». Mieux: «toutes les stratégies opérationnelles requises, y compris la collecte de renseignements et le déploiement tactique du personnel, «sont mises en œuvres pour contrer et repousser tout assaut», selon la même source. Des numéros verts ont même été créés pour faciliter le signalement de comportements, d’individus ou de matériels suspects.

Le 15/04/2016 Par Souleymane Baba Toundé