Fermer

Burkina Faso : opération de rattrapage pour le Haj 2016

Publié le 20/04/2016 à 16h00 Par Souleymane Baba Toundé

#Société
Haj
© Copyright : DR

#Autres pays : Suite à la crise politico-militaire qui a secoué le Burkina Faso en septembre 2015 et qui a perturbé l’organisation du Haj 2015, les autorités ont décidé de privilégier les candidats qui ont raté la dernière édition. Le pays dispose d'un quota de 5.500 pèlerins pour l'édition 2016.

Kiosque le360 afrique: Au Burkina, c’est le grand rattrapage dans l’organisation du Haj 2016. Le  site d’information lefaso.net publie dans ses dernières éditions, un communiqué officiel rendant public la décision d’inscrire, en priorité, tous les candidats qui ont raté l’édition 2015 du fait des instabilités liées au coup d’Etat de septembre dernier. 

L’annonce a été faite à l’issue d’une réunion, organisée par le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure, qui a regroupé la Fédération des Associations islamiques du Burkina (FAIB) et les représentants des agences de voyages locales.

Ainsi, «le ministre invite toutes les personnes se trouvant dans la situation et qui désirent toujours accomplir le Haj 2016, à confirmer leur inscription auprès d’une agence de voyages», selon le site d’information.

L’Etat a d’ailleurs fixé une date butoir, le jeudi 28 avril prochain, pour procéder à cette opération. «Passé ce délai, aucune personne ne pourra se prévaloir de la priorité d’inscription auprès d’une agence de voyages pour le Hadj 2016», peut-on lire dans le communiqué repris par le faso.net. Le pays dispose d’un quota global de 5.500 pèlerins pour l’édition 2016, un chiffre légèrement au dessus du niveau autorisé en 2015 par les autorités saoudiennes.

Quelques semaines plus tôt, le gouvernement Burkinabé avait dépêché une mission en Arabie Saoudite dans le cadre du lancement du haj 2016. «Ont participé à cette mission, trois membres du comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque, le Président de la Fédération des Associations islamiques du Burkina (FAIB) et un représentant des agences de voyage», rappelle le portail d’information.

Le 20/04/2016 Par Souleymane Baba Toundé

à lire aussi