Fermer

Niger: un besoin de 1 milliard d'euros pour contenir le flux migratoire

Publié le 05/05/2016 à 16h58 Par Souleymane Baba Toundé

#Société
immigration
© Copyright : DR

#Autres pays : C’est un peu la version courte du deal que vient de proposer le gouvernement nigérien aux autorités européennes pour juguler les flux migratoires qui proviennent ou transitent par son territoire. Le montant de la facture proposée est énorme : 1 milliard d’euros!

Kiosque le360 afrique: L’Etat nigérien vient d’annoncer avoir besoin d’une enveloppe d’1 milliard d’euros pour contenir les flux migratoires vers l’Europe au départ de son territoire et à destination de l'Europe. C’est par la voix de son ministre des Relations extérieures, Ibrahim Yacoubou, que l’annonce a été faite.

Ce jeudi, plusieurs médias locaux continuent de commenter l’enveloppe, mais aussi la démarche du gouvernement nigérien qui semble vouloir facturer ses efforts de lutte contre l’immigration à l’UE. Selon le site actuniger.com, par exemple, «le Niger a demandé à la France, à l'Allemagne et à l'Union Européenne de l’aider à réunir cette somme».

Selon le journal, les autorités nigériennes ont saisi l’opportunité de la visite simultanée de Jean-Marc Ayrault et Franck-Walter Steinmeier, respectivement ministres des Affaires étrangères de la France et de l’Allemagne, pour proposer sa solution au problème migratoire européen. «Les deux hommes ont en effet rencontré le président Mouhamadou Issoufou avec lequel il a été question de sécurité, mais aussi d’immigration clandestine», rapporte le journal électronique.

Il faut savoir que le Niger a bien des arguments à mettre sur la table pour convaincre ses partenaires européens à mettre la main à la poche. Selon actuniger.com, à fin avril, des statistiques officielles ont estimé à 11.000 le nombre de personnes qui, chaque semaine, traverse le désert du Niger pour se rendre en Europe via la Libye.

Le journal rappelle que d’ailleurs que l’Union européenne a déjà mis en place un Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique, d'un montant actuel de 1,8 milliard d'euros. L'objectif est de contenir l’afflux d’immigrants illégaux arrivant sur ses rivages. «Certains observateurs jugent la somme insuffisante. L'UE leur rappelle qu’elle contribue à hauteur de 20 milliards d'euros à l'Aide publique au développement des pays africains parmi les plus pauvres du monde».

Le 05/05/2016 Par Souleymane Baba Toundé