Fermer
#Société

Cameroun: la presse glose sur la panne du véhicule du président

Publié le 23/05/2016 à 08h12 Par Souleymane Baba Toundé

#Autres pays : C’est le comble de l’infortune pour un chef d’Etat : être l’objet d’un véritable «bad-buzz» sur la toile. A la source, une panne de la limousine présidentielle qui a attendu le jour de la Fête nationale, devant une centaine de convives de marque, pour faire des siennes.

Kiosque Le360 afrique: Au lendemain du défilé du 20 mai, date célébrant la réunification du Cameroun, l’incident fait encore jaser dans les médias de la place. 

C’est le journalducameroun.com qui reprend les hostilités en cherchant à analyser les circonstances de l’incident. Le président de la République du Cameroun, Paul Biya, a en effet vécu une drôle de situation vendredi dernier au «Boulevard du 20 Mai», qui abrite chaque année le défilé civil et militaire célébrant cette date. «Arrivé aux alentours de 10h00 pour présider le traditionnel défilé militaire et civil, Paul Biya a été contraint d’arriver à la tribune présidentielle dans sa Mercedes Maybach, évitant de prendre une deuxième limousine qui avait été prévue par le protocole», relate-t-on auprès de la publication électronique.

Ladite limousine a dû être poussée par quelques soldats pour quitter la piste devant accueillir la parade militaire. «La scène a malheureusement été diffusée en direct sur la télévision publique nationale (CRTV)», relève-t-on auprès du journal.

L’image a très vite fait le tour des réseaux sociaux, certains des commentaires publiés ironisant sur la situation, en comparant par exemple le Cameroun au moteur de la limousine tombée en panne. «D’autres assimilant l’âge du véhicule au nombre d’années déjà passées au pouvoir par le chef d’Etat camerounais», rapporte le journal.

Selon la même source, le chef de l’Etat, visiblement gêné devant ses invités de marque, est très vite reparti du «Boulevard du 20 mai», tout juste après la fin du défilé civil marqué par le passage des partis politiques représentés à l’Assemblée nationale. Cette fois, l’homme fort du Cameroun a repris sa Mercedes Maybach pour s’assurer de ne pas se retrouver dans la même situation qu’à son arrivée.

La publication rappelle que le 20 mai 2016 marquait la célébration de la 44e anniversaire de la Fête nationale de l’Unité du Cameroun.  La limousine a très mal choisi son moment…

Le 23/05/2016 Par Souleymane Baba Toundé