Fermer

Ghana: UBER débarque !

Publié le 11/06/2016 à 16h02 Par Souleymane Baba Toundé

#Société
uber
© Copyright : DR

#Autres pays : La compagnie américaine de véhicules avec chauffeur vient d’annoncer le démarrage de ses activités au Ghana, l’un des plus gros marchés du continent pour les transports urbains. Les réactions ne se sont pas fait attendre.

Kiosque le360 afrique: La société américaine Uber, spécialisée dans le développement d'applications d'appel de taxi et de covoiturage, a annoncé vendredi son entrée sur le marché ghanéen.

Après le Kenya, le Nigéria et l’Afrique du Sud, c’est au tour de ce pays anglophone d’Afrique de l’ouest d’accueillir les services de l’enseigne.

L’annonce a été faite sur le site Internet de Uber, et reprise par la quasi-totalité des médias locaux parmi lesquels ghanaweb.com.

La publication explique que le choix d’Accra est lié à sa forte dynamique urbaine, «l’objectif de la société américaine étant de pouvoir permettre aux 2,2 millions d’habitants de la cité ghanéenne d’accéder à une offre de transport efficace à travers une plateforme partagée».

Cependant, comme dans toutes les capitales du monde où l’opérateur s’est installé, les choses ne devraient évidemment pas prendre facilement. Il faudra en effet faire avec les résistances des opérateurs locaux du taxi. C’est en tout cas ce que fait savoir le journal électronique topbusinessjournal.com, parmi les premiers à décortiquer les conséquences éventuelles de l’arrivée de Uber sur ce marché.

La publication anticipe un bouleversement en profondeur dans les usages de ce mode de transport, mais aussi dans le business même des taximen ghanéens. Chez ces derniers, l’arrivée de Uber est donc diversement appréciée. Si certains y voient une évolution des conditions de travail et une professionnalisation progressive du secteur, des oppositions devraient rapidement se manifester.

Selon www.ghanaweb.com, la compagnie a promis des tours de taxi gratuits entre jeudi et dimanche dans le cadre de sa campagne de lancement au Ghana. Le Ghana devient ainsi le cinquième pays d'Afrique sub-saharienne exploré par Uber, et Accra la 467e ville dans le monde où le service Uber est accessible.

Le 11/06/2016 Par Souleymane Baba Toundé

à lire aussi