Fermer

Kenya: le taux d’électrification atteint 56% en 2016

Publié le 28/07/2016 à 12h30 Par Le360 Afrique - MAP

#Société
électrification
© Copyright : DR

#Autres pays : Le taux d'accès à l’électricité au Kenya a enregistré une nette amélioration durant les trois dernières années pour atteindre 56% en 2016, contre 27% en 2013.

Le chef d’Etat kényan, qui s’exprimait lors d’une réunion sur le secteur énergétique, mercredi à la State House, a souligné l’engagement de son administration à réduire les coûts d’énergie, à élargir la couverture en électricité et à répondre aux besoins des consommateurs individuels et industriels à un tarif fiable et abordable.

"Nous gardons fermement la cap en ce qui concerne notre objectif d’accroître l’offre et la fiabilité de l’électricité que nous devons fournir à tous les Kenyans, à un prix abordable. Mais le plus important, c’est que nous voulons nous assurer que nos industries soient également en mesure d’accéder à cette électricité qui peut nous rendre compétitifs au niveau mondial", a-t-il souligné.

Il a relevé que le gouvernement travaillait avec la Banque mondiale pour étendre l’électricité hors-réseau, en vue d'assurer l’accès dans les zones non desservies par le réseau national.

«Nous nous engageons résolument dans ce programme parce que nous voulons veiller à ce que les Kényans, où qu’ils puissent se trouver, aient accès à l’électricité», a-t-il insisté, expliquant que l’accès accru au courant électrique contribue à stimuler l’activité commerciale, renforcer la croissance économique et à créer des emplois à travers le pays.

Cette réunion a connu la participation notamment des acteurs du secteur énergétique, des gros consommateurs d’énergie, des petits consommateurs et des producteurs indépendants d’électricité, ainsi que de hauts responsables gouvernementaux et des représentants des médias.

Le pays de l’Afrique de l’Est ambitionne de porter le taux d’accès à l’électricité à 70% en 2017 à la faveur de ses investissements dans la production d’énergie issue de source géothermique.

En effet, le Kenya a résolument pris le pari d’investir dans la géothermie en tant que source d'énergie propre, renouvelable et bon marché. Il a plus que doublé sa production énergétique issue de la géothermie à 609 MW ces dernières années, soit plus d'un quart de sa production globale d’électricité, occupant ainsi le 8è rang à l’échelle mondiale avec 5% de la production.

En 2015, au moins 1,2 million de nouveaux clients ont été raccordés au réseau électrique national, selon les chiffres officiels, notant que 634 mégawatts supplémentaires ont été ajoutés, portant la capacité nationale à 2.282 MW.

Plus de 10.000 km de lignes de transmission et de distribution ont également été mis en place, permettant de connecter certaines parties du pays pour la première fois et ce, dans le cadre du "Last mile electricity connectivity project", lancé en 2013 par le gouvernement en vue d’apporter l’électricité à au moins 80% de la population.

Le Kenya qui a déjà investi plus de 2 milliards de dollars dans les énergies renouvelables, comme alternative pour la production de l’électricité, envisage d’atteindre 5 GW de capacité énergétique installée d’ici 2020.
Le 28/07/2016 Par Le360 Afrique - MAP