Fermer

Niger. Bavure: 14 paysans pris pour des jihadistes tués par l’armée

Mise à jour le 06/07/2017 à 19h26 Publié le 06/07/2017 à 19h25 Par Kofi Gabriel

#Société
boko haram
© Copyright : DR

#Autres pays : Une bavure de l'armée nigérienne a coûté la vie à 14 paysans dans la région de Diffa. Cet incident fait suite aux multiples attaques du groupe terroriste Boko Haram.

”C’est une bavure militaire qui a coûté la vie à 14 personnes (…), des refugiés et des déplacés qui étaient rentrés dans leur village près d’Abadam, qu’ils avaient abandonné à cause des exactions de Boko Haram, et qui étaient revenus pour préparer leurs champs», a souligné un élu de la région de Diffa à l’AFP.

Ces personnes ont été tuées dans une zone située près de la rivière Komadougou, à la frontière entre le Niger et le Nigeria et qui est interdite aux civils depuis mai 2015. Depuis cette date, l’accès à cette zone est conditionné à une autorisation. Toutefois, certains paysans bravent cette interdiction pour retourner cultiver leurs terres.


LIRE AUSSI : Niger: les attaques de Boko Haram entraînent l’exode de plus de 40.000 personnes


Cette bavure intervient à un moment où les attaques terroristes attribuées au groupe Boko Haram se multiplient au niveau de la région. Elle intervient au moment où l’armée nigérienne recherchait activement des membres du groupe Boko Haram auteurs d’une attaque ayant entrainé 9 morts et l’enlèvement de 37 filles et garçons dans un village de la région.

A noter que la région de Diffa, peuplée d’environ 600.000 âmes, est secouée depuis 2015 par des attaques du groupe Boko Haram, très actif dans la région.
Le 06/07/2017 Par Kofi Gabriel

à lire aussi