Fermer

Tanzanie: des condamnations jusqu'à 35 ans de prison pour possession illégale d'ivoire

Publié le 17/09/2017 à 08h00 Par Le360 Afrique - Afp

#Société
Ivoires d'éléphants

Ivoires d'éléphants

© Copyright : DR/

#Autres pays : La justice tanzanienne a condamné à de lourdes peines d'emprisonnement neuf personnes, dont deux policiers, trouvées en possession illégale de défenses d'éléphants. La Tanzanie, l'un des pays qui comptent la plus importante population d'éléphants sur le continent africain.

Dans une première affaire, deux policiers ont été condamnés à 35 ans de prison chacun et six civils qui étaient poursuivis avec eux à 25 ans chacun, selon un extrait du jugement rendu vendredi par un tribunal de Dar es Salaam.

Le tribunal a jugé "crédibles les témoignages à charge", selon lesquels les accusés avaient été "trouvés en possession de 70 défenses d’éléphants" dans le district de Kisarawe, près de Dar es Salaam, indique ce texte. Selon le jugement, les condamnés sont deux policiers de rang inférieur et six civils.

Dans un autre jugement rendu vendredi, le tribunal de Manyoni, dans le nord du pays, a condamné à 20 ans de prison un homme reconnu coupable de possession illégale de 8 défenses d’éléphants, a indiqué à l'AFP un greffier.


LIRE AUSSI : Sénégal: lutte contre le braconnage qui alimente le terrorisme


Les autorités tanzaniennes ont annoncé le mois dernier avoir arrêté dans un quartier de Dar es Salaam six personnes trouvées en possession de 28 défenses d'éléphants, d’un poids total de 376 kilos. Selon le ministre des Ressources naturelles, Jumanne Maghembe, les six personnes, tous des Tanzaniens, dont un élu local et un imam, gardaient les défenses en attendant de trouver des acheteurs.

La Tanzanie, l'un des pays qui comptent la plus importante population d'éléphants sur le continent africain, est aussi l'un des plus touchés par le braconnage. Selon un recensement récent, la population de pachydermes y a diminué de 60% entre 2009 et 2014.

Un célèbre défenseur sud-africain de l'environnement, qui s'était consacré à la lutte contre le braconnage des éléphants en Tanzanie, Wayne Lotter, a été tué en août dernier par balles à Dar es Salaam, et ses collègues pensent qu’il a payé les frais de son combat.
Le 17/09/2017 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi